Saint-Damien : renaissance pour le Moulin Goulet

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Saint-Damien : renaissance pour le Moulin Goulet
L’équipe d’Abénakis Bois Rond occupe le Moulin Goulet de Saint-Damien depuis quelques mois, donnant ainsi à ce bâtiment une seconde vie. (Photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne)

AFFAIRES. Près d’un demi-siècle depuis la fin des opérations de sciage à cet endroit, le Moulin Goulet de Saint-Damien revit depuis quelques mois avec l’implantation, en ses murs, d’une nouvelle entreprise, Abénakis Bois Rond, qui se spécialise dans la fabrication de maisons, chalets garages et autres, en bois rond.

Cette nouvelle entreprise, qui emploie une dizaine de personnes pour le moment, est la propriété d’Annick Bélanger ainsi que des propriétaires des lieux, Jean et Louis-Olivier Goulet. Mme Bélanger détient 50 % des parts, alors que le duo père-fils détient l’autre moitié des parts. Le trio est secondé par le conjoint de Mme Bélanger, Jonathan Pothier, qui est directeur général de l’entreprise et gère les opérations quotidiennes.

« Nous avons travaillé et monté des maisons pour d’autres entreprises pendant 15 ans et on a décidé de lancer notre entreprise. On a découvert que le Moulin Goulet était à louer et en nous associant avec Jean et Louis-Olivier, le projet a pris de l’ampleur rapidement, explique Mme Bélanger qui ajoute que l’association entre les deux parties comprend également le bâtiment en lui-même.

« Nous nous sommes entendus sur un prix de location très raisonnable et nous avions des aménagements à faire à l’édifice. Nous avons travaillé à contrat pour d’autres avant de lancer nos propres opérations au printemps », ajoute-t-elle en ajoutant que le bâtiment est déjà utilisé à 100 pour cent et qu’un agrandissement est prévu pour 2022.

Soulignons que l’entreprise Abénakis Bois Rond se spécialise dans l’usinage des billots utilisés dans la fabrication de chalets, maisons ou même garages en bois rond. L’entreprise peut usiner des billots de toutes dimensions, allant de 6 à 8, 10 ou même 12 pouces de diamètre. Le m montage des maisons ainsi vendues est également offert, mais les opérateurs souhaiteraient, dans le futur, s’associer avec des entrepreneurs de la région qui pourraient s’occuper du montage de ces maisons ou bâtiments, ou aider toute personne intéressée à fonder une entreprise dans ce domaine, en sous-traitance, à le faire.

Mme Bélanger et M. Pothier, qui étaient auparavant dans la région des Laurentides, se disent heureux de leur implantation dans Bellechasse, eux qui disent avoir établi un solide réseau de contacts et de gens qui leur prêtent main-forte au besoin.

« Quand on a commencé et qu’on s’est installés, on a découvert des gens œuvrant dans différents corps de métiers, des soudeurs, des gars d’hydraulique ou d’électricité, qui nous ont offert leurs services. On a eu un pêcheur qu’on a rencontré par hasard et qui travaille pour nous autres. Il y a un grutier qui est venu nous voir parce que sa fille voulait une maison en bois rond et c’est lui qui va finalement nous aider à monter nos bâtiments. C’est plein de belles histoires comme cela », mentionne le couple.

« Depuis qu’on a monté la maison ici à l’entrée, il y a plein de gens d’un certain âge qui ont déjà travaillé ici ou dont le père était à l’emploi de la famille Goulet par le passé et qui nous racontent des belles histoires. C’est un bel environnement pour nous », poursuit M. Pothier qui ajoute que l’entreprise dessert le Québec au complet et envisage à faire de l’exportation, notamment du côté de la Chine, dans le futur.

Belle occasion pour la famille Goulet

Arrière-petit-fils du fondateur du Moulin Goulet, Louis-Olivier Goulet souligne pour sa part que lui et son père Jean étaient très heureux de la relance du bâtiment dont les usages ont changé depuis la fin des opérations à la fin des années 1970.

Le Moulin a notamment servi de lieu d’entreposage pour l’entreprise IPL, qui a quitté les lieux en 2010. L’entreprise Elfe Plastik, maintenant installée à Saint-Léon, a occupé les lieux de 2012 à 2017.

« On cherchait un nouveau locataire depuis ce temps et la venue d’Annick et de Jonathan a tout changé. Ils sont ici depuis près d’un an et si leurs ambitions étaient plus modestes au départ, celles-ci ont changé assez rapidement pour devenir ce que c’est aujourd’hui. Nous sommes devenus actionnaires avec eux et nous sommes très heureux de cela », de conclure M. Goulet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Michel Bradette
Michel Bradette
1 mois

Bravo et beaucoup de succès a vous tous!!