Marthe Laverdière lance son nouveau spectacle d’humour

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Marthe Laverdière lance son nouveau spectacle d’humour
Marthe Laverdière avait donné une conférence horticole dans le cadre de l’Expo Saint-Prosper en mai 2018. (Photo : L’Éclaireur-Progrès - Archives)

CULTURE. La populaire horticultrice Marthe Laverdière se lance dans le monde de l’humour avec un nouveau spectacle intitulé Moi c’est Marthe, toi c’est qui ?, qui la mènera dans toutes les régions du Québec au cours des prochains mois.

Celle pour qui l’humour et la bonne humeur ont toujours occupé une place importante dans sa vie, comme on a pu le voir dans les nombreuses capsules vidéo qui l’ont rendue populaire sur les réseaux sociaux en 2016, n’en sera pas à son premier spectacle du genre, elle qui a offert son premier spectacle à Saint-Lazare en octobre de la même année.

Pour cette nouvelle série de spectacles, Marthe Laverdière a fait appel au populaire humoriste Jean-Michel Anctil qui assure la mise en scène.

Pour son nouveau spectacle, qui est plus axé sur le conte comme le fait Michel Barrette par exemple, la résidente d’Armagh offre une série d’anecdotes inspirées de cas vécus qui ont marqué sa vie et autour desquels elle ajoute certains éléments, comme tout bon spectacle de conteuse.

« J’amène les gens dans toutes les sphères d’activités et de métiers que j’ai faits par le passé. Je leur raconte ma vie. J’aime bien rire de moi-même et ce faisant, tu ne fais pas de peine à personne et c’est bien correct », poursuit-elle en ajoutant que c’est un spectacle qui lui ressemble.

C’est depuis janvier dernier que Marthe Laverdière et Jean-Michel travaillent ensemble à la réalisation de ce spectacle. « Quand je lui ai envoyé mes textes au départ, il m’a dit qu’il y en avait trop, qu’il y en avait pour deux spectacles, alors on en a enlevé et on a beaucoup travaillé sur les mimiques, entre autres. »

Auparavant, Marthe Laverdière assurait elle-même la mise en scène de ses spectacles, ce qui est différent sous la direction de Jean-Michel Anctil. « Il m’apprend plein de choses comme les déplacements sur la scène et savoir quand faire mes punchs pour qu’ils soient pareils, ce qui facilite le travail des techniciens de son et de lumière. »

Elle reconnaît que l’humour est un monde en soi. « Si les humoristes apprennent leurs textes par cœur, j’en suis incapable. Il faut s’ajuster à la conteuse que je suis, car si le point A et le point B sont les mêmes d’une fois à l’autre, ce qui se passe entre les deux peut changer constamment. Un peu comme Michel Barrette qui a un point de départ et se laisse aller par la suite. Jean-Michel m’a dit que je lui racontais la même histoire de façon différente d’une fois à l’autre et que je le faisais rire à chaque fois. Comme conteur, il faut constamment s’ajuster et faire ce qu’il faut pour que le monde embarque dans tes histoires. »

Rodage et projets d’écriture

Marthe Laverdière a amorcé, il y a un peu plus d’un mois, une période de rodage qui lui permettra de peaufiner son éventuelle tournée. Après des représentations à Montmagny et  Québec, elle offrira aussi quelques représentations à Venise-en-Québec parsemées, ici et là, de représentations à Saint-Georges (14 août dernier) et Québec.

Elle prendra quelques semaines de pause afin de compléter l’écriture du troisième tome de Jardiner avec Marthe, dont la parution est prévue au printemps 2022 avant de reprendre la tournée qui la ramènera à Saint-Georges, chez les Amants de la scène, le 11 décembre prochain.

Elle souligne que les salles se remplissent rapidement, la capacité étant limitée à 200 ou 250 places pour le moment en raison de la COVID. Elle a dit espérer recevoir plus de monde pour la suite. « On reçoit des demandes de plusieurs régions au Québec qui veulent me recevoir, mais tout le monde espère que les salles pourront ouvrir davantage et accueillir plus de spectateurs. Au moins, depuis le début du rodage, les gens ne sont plus masqués une fois assis, ce qui facilite notre travail, car faire du rodage devant des gens masqués n’est pas évident », poursuit-elle en ajoutant que des négociations sont en cours afin de présenter un spectacle dans son village natal de Saint-Lazare en octobre, ce qui espère-t-elle sera possible, « car c’est là où j’ai grandi et que j’ai eu ma première chance. »

En plus des spectacles et des préparations pour le tome 3 de Jardiner avec Marthe, le tome 3 de la trilogie historique Sur les collines de Bellechasse sortira à l’automne. La principale intéressée dit avoir un autre projet d’écriture pour l’automne 2022, en plus de ses spectacles et conférences horticoles.

Elle rappelle qu’en raison de la COVID, les activités de son entreprise, Les Serres Li-Ma, ont été mises en pause jusqu’à nouvel ordre. « Est-ce qu’on va rouvrir les serres l’an prochain ? Je ne sais pas, cela dépendra de bien des choses et il faudra que j’aie le temps de le faire. Ça reste toutefois mon métier principal. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Line
Line
1 mois

A quand Gatineau