Un an dans la collectivité pour Benoit Leblanc

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Un an dans la collectivité pour Benoit Leblanc
La sentence contre Benoit Leblanc a été rendue jeudi au palais de justice de Montmagny. (Photo : Depositphotos)

JUSTICE.Un homme de 42 ans, Benoit Leblanc, a reçu une sentence d’un an de prison à purger dans la collectivité, le jeudi 19 août dernier, au palais de justice de Montmagny.

Leblanc et un autre individu avaient été arrêtés en octobre 2020 à la suite d’une altercation dans le secteur du coupe-feu à Saint-Camille, ceci en lien avec une question de protection d’un territoire de chasse.

Celui qui a des adresses à Saint-Georges et Saint-Luc avait été accusé de voies de fait entrainant des lésions corporelles et il a été reconnu coupable des accusations, retenues contre lui, au terme d’un procès qui s’est terminé le 23 juin dernier.

Lors du prononcé de sa sentence, le juge Sébastien Proulx a souligné que celle-ci serait valide pour ses deux adresses et sera assortie d’une probation de trois ans.

Pour les six premiers mois, l’individu sera assigné à résidence 24 heures sur 24, sauf pour le travail, des raisons médicales ou pour faire son épicerie. Pour les six derniers mois, il devra respecter un couvre-feu allant de 21 h à 5 h du matin.

Diverses conditions s’ajoutent à cette sentence, soit l’interdiction de communiquer avec les victimes dans ce dossier, de se trouver sur le lieu de travail ou de résidence de ces personnes ainsi que dans un rayon de 5 km menant au chemin du coupe-feu à Saint-Camille. Il a enfin dû se soumettre à un prélèvement d’ADN.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires