Offre de dépistage pour patientes orphelines

Eric Gourde 
redaction@lavoixdusud.com

Offre de dépistage pour patientes orphelines
Le Dr Louis Tanguay est le médecin responsable de la clinique médicale de Saint-Anselme (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

SANTÉ.  La Clinique Médicale Saint-Anselme prépare une journée de dépistage du cancer du col de l’utérus pour toutes les patientes sans médecin de famille de la région. Celle-ci aura lieu le jeudi 28 octobre de 8 h à 16 h 30.

Cette journée sera dédiée aux femmes âgées de 21 et 65 ans. Celles-ci devraient avoir un examen gynécologique aux deux ans afin de faire ce qu’on appelle un PAP-test, ou cytologie gynécologique. « Cet examen prend environ 10 minutes à faire et permet de détecter des cellules pré-cancéreuses ou cancéreuses au niveau du col de l’utérus », explique le médecin responsable du GMF de Saint-Anselme, le Dr Louis Tanguay.

« Ce cancer est le 3e cancer le plus fréquent chez les femmes de 25 à 44 ans au Québec. La bonne nouvelle, c’est que c’est un cancer somme toute lent à se développer, et on peut le détecter très tôt grâce à cet examen gynécologique. »

Hausse des patients orphelins

Le Dr Tanguay observe que le territoire de Bellechasse compte environ 18 % de patients orphelins, soit autour de 7 000 personnes et environ 50 % de femmes, d’où la pertinente d’une journée du genre. « Plusieurs femmes n’auront pas accès à cet examen pendant plusieurs années. La clinique médicale souhaite rendre disponibles sept professionnels (5 médecins, 2 infirmières cliniciennes) lors de cette journée pour sommairement recevoir 120 femmes à l’examen, mais sur rendez-vous uniquement. »

Bien au fait de la pénurie de médecins dans la région, le Dr Tanguay et son équipe cherchent justement des solutions pour venir en aide aux personnes n’ayant pas de médecins de famille. « On sait qu’il y a eu des départs à la retraite de quelques médecins au cours des dernières années et d’autres sont à venir prochainement. Nous avons donc eu une réflexion sur les façons de contribuer à la prévention dans la région et éviter que des gens tombent entre deux chaises où que les gens attrapent une maladie quelconque, parce qu’ils n’ont pas de médecin attitré. »

Si la réponse devait être positive, le Dr Tanguay n’écarte pas la possibilité que d’autres journées du genre deviennent monnaie courante. « On veut voir comment les gens vont répondre et quel sera le déroulement. Si la demande est là, on compte le refaire aux trois mois. »

Il termine en rappelant que les femmes intéressées doivent prendre rendez-vous via le site internet de la clinique au www.cmsta.ca, ou encore par téléphone au 418-885-9625. « Il y aura plus d’options de rendez-vous par internet, et les femmes pourront d’emblée remplir leur questionnaire pré-examen directement en prenant leur rendez-vous. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Katy Laflamme
Katy Laflamme
7 jours

Bonjour,
Est-il possible que ce service soit offert un peut partout dans la province de Québec? Pourquoi ne cibler que la région de Bellechasse? Je suis orpheline de médecin depuis plus de 2 ans, je demeure à Lévis et j’aimerais bien un rendez-vous pour le dépistage du cancer du l’utérus. La clinique de St-Anselme ne prend pas de rendez-vous pour les personnes ne résidant pas dans la région de Bellechasse.
Merci de l’attention que vous porterez à ma demande.

Last edited 7 jours by Katy Laflamme