Candidatures aux postes de préfet: des élections à prévoir dans Les Etchemins

Serge Lamontagne
redaction@lavoixdusud.com

Candidatures aux postes de préfet: des élections à prévoir dans Les Etchemins
René Allen (Sainte-Aurélie) et Camil Turmel (Lac-Etchemin) sont les deux maires qui souhaitent devenir le prochain préfet de la MRC des Etchemins. (Photo : La Voix du Sud)

MUNICIPAL. Deux nouveaux préfets seront élus le mercredi 24 novembre prochain alors que les MRC de Bellechasse et des Etchemins tiendront des rencontres en présentiel du côté de Saint-Henri et de Saint-Prosper.

Dans Les Etchemins, une lutte à deux s’annonce pour la succession de Richard Couët qui a décidé de quitter la vie politique et a été remplacé par Alain Maheux à la tête de la Municipalité de Saint-Prosper. Lors d’une séance de travail tenue le mercredi 17 novembre, les maires de Lac-Etchemin et Sainte-Aurélie, Camil Turmel et René Allen, ont confirmé leur volonté de briguer la préfecture.

« J’ai déjà discuté avec plusieurs des maires de la MRC qui sont au fait de ma position à ce niveau. J’ai aussi parlé avec M. Allen avec qui j’ai eu des échanges très cordiaux à ce sujet. Chacun est au courant des prétentions de l’autre et ce seront nos collègues qui prendront la décision la semaine prochaine », explique M. Turmel qui réfléchit à une éventuelle candidature depuis plusieurs semaines.

« Tous mes collègues sont au courant de mon désir de faire progresser la MRC dans les prochaines années et il en va de même pour M. Allen », d’ajouter M. Turmel qui amorce un deuxième mandat à la mairie de Lac-Etchemin.

Invité à commenter lui aussi sa candidature à la préfecture, M. Allen souligne que la MRC des Etchemins a, selon lui, tous les atouts pour se développer. Le fait qu’il s’agisse d’une petite MRC, avec 13 municipalités qui se ressemblent et ont des affinités communes, représente un avantage non négligeable, selon lui.

« La MRC a beaucoup évolué depuis quatre ans et je souhaite travailler à la faire progresser davantage. Il faut se doter d’une vision stratégique, être encore plus proactifs sur le front économique et assurer l’avenir de l’agriculture à petite échelle. Les municipalités doivent travailler davantage en commun et partager des ressources quand c’est possible », a-t-il indiqué en ajoutant que la question de l’environnement sera également un élément important au cours des prochaines années.

Dans Bellechasse

Du côté de la MRC de Bellechasse, le préfet sortant Clément Fillion a, tout comme son vis-à-vis Richard Couët, profité d’une séance de travail le 17 novembre pour discuter de la question avec les élus et inviter les candidats potentiels à sa succession à se manifester.

À son troisième mandat à la mairie de La Durantaye et élu municipal depuis 22 ans, Yvon Dumont a lui aussi confirmé son intention de briguer la préfecture. Lors d’un entretien avec le journal, M. Dumont a mentionné que plusieurs dossiers intéressants sont en cours à la MRC et qu’il avait beaucoup de temps à offrir non seulement à sa municipalité, mais également à l’entité politique régionale. « Je me sens prêt pour un tel défi et j’entends faire tout mon possible pour faire avancer les dossiers et bien représenter mes collègues auprès des différentes instances régionales et gouvernementales », a-t-il mentionné.

Soulignons que le maire de Saint-Lazare, Martin J. Côté, en est un autre qui, depuis plusieurs semaines, réfléchissait très sérieusement à la possibilité de se présenter à la préfecture de la MRC. Ce dernier a toutefois confirmé qu’il ne déposerait pas sa candidature pour le moment, visant plutôt le poste de préfet suppléant, où il se présentera contre le maire de Saint-Léon, Bernard Morin, qui a aussi signifié son intérêt pour celui-ci.

Une rumeur laisse entendre que le maire de Saint-Anselme, Yves Turgeon, déposerait lui aussi sa candidature, sauf qu’il n’avait toujours pas retourné l’appel du journal au moment d’écrire ces lignes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires