Marie-Luce Giguère maintient sa passion de l’écriture

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Marie-Luce Giguère maintient sa passion de l’écriture
Les livres de Marie-Luce Giguère sont en vente sur Amazon. Les personnes souhaitant acquérir une copie papier de son dernier ouvrage peuvent communiquer directement avec l'auteure. (Photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne)

ÉDITION. Depuis sa retraite de l’enseignement il y a quatre ans, Marie-Luce Giguère de Lac-Etchemin occupe pleinement ses journées. Parmi ses nombreuses passions, l’écriture vient en tête liste.

Au cours des derniers jours. Mme Giguère a publié Rebondir, un quatrième écrit qu’elle autoédite, à titre d’auteure, via la plateforme web Amazon.

Rebondir est, souligne l’auteure, un roman basé sur un fait vécu dans lequel le personnage principal va réaliser un projet d’envergure qui donnera aux gens des objectifs permettant à notre société de devenir plus écolo, plus autonome ou autosuffisante en temps de crise.

« On a souvent tendance à chialer contre le gouvernement, mais la question est de savoir ce qu’on peut faire comme individu, pour commencer à améliorer le sort de la planète. J’ai mis beaucoup d’espace dans le livre pour que le lecteur puisse écrire, de son côté, ce qu’il est prêt pour changer la société et qu’on améliore notre sort », souligne Mme Giguère.

Au cours des dernières années, Marie-Luce Giguère a tout d’abord rédigé un premier ouvrage racontant l’histoire de sa fille, Marie-Michèle Gagnon, qui est l’une des meilleures skieuses au monde.

« C’est un livre qui a été facile à écrire, car on avait conservé tout ce qui avait été écrit sur elle et sur sa carrière. J’ai voulu montrer tous les efforts qu’elle a dû consentir pour sa carrière et ce qu’on a pu faire pour l’aider à persévérer également, que ce soit dans les bons moments comme les plus difficiles », mentionne-t-elle en ajoutant qu’une traduction de cet ouvrage est envisagée, d’autant plus que Marie-Michèle et son conjoint Travis Ganong sont très populaires en Europe et que le couple planifie de se marier bientôt.

Visuel du nouveau roman de Marie-Luce Giguère.

« On m’a dit que mon livre sur Marie-Michèle était un des meilleurs vendeurs sur Amazon, pendant un certain temps. Il a été vendu en Europe, où elle est très populaire et on va peut-être le traduire en anglais, en y ajoutant une partie sur la vie de Travis », confirme-t-elle.

Après le livre sur Marie-Michèle et Rebondir, Mme Giguère a publié deux autres ouvrages. Dans le premier, intitulé Les anecdotes savoureuses d’une mère, elle relate les faits amusants de sa vie en lien avec sa famille et ses cinq enfants, sa carrière d’enseignante d’anglais dans sept écoles différentes, ou encore tout ce qui la fait rire dans la vie.

« Là aussi, j’ai laissé des espaces pour que les lecteurs puissent eux aussi écrire ce qui les avait fait rire au fil des ans, que ce soit dans leur travail, à la maison, dans la vie de couple ou de famille. Je voulais montrer que la vie est belle et c’était très à propos en période de pandémie. Je relate aussi les nombreuses blagues sur la pandémie que l’on retrouvait sur les réseaux sociaux et qui ont su me faire rire, car ça m’a fait oublier ce qui était platte au cours de cette période. »

Soulignons également que le troisième livre de Mme Giguère intitulé L’histoire Granger, est lui aussi un roman policier basé sur un fait vécu, « plus dramatique et politique qui engageait une personne qui devait travailler fort pour se sortir d’un grand pétrin. Ça impliquait des grands dirigeants, des policiers… c’est très tramé. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires