Stéphanie Lachance trace un bilan positif, malgré la pandémie

Serge Lamontagne redaction@lavoixdusud.com

Stéphanie Lachance trace un bilan positif, malgré la pandémie
Stéphanie Lachance, députée de Bellechasse, a dressé un bilan positif de la dernière année parlementaire et souligné l'importance des investissements consentis par le gouvernement du Québec dans la circonscription de Bellechasse. (Photo : gracieuseté)

POLITIQUE. La députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, a tracé un bilan positif de la dernière année qui s’est traduite, a-t-elle mentionné, par des investissements gouvernementaux de 47 M$ en Bellechasse-Etchemins.

Mme Lachance s’est réjouie de ces investissements qui, a-t-elle rappelé, ont été annoncés ou réalisés en temps de pandémie.

« Que ce soit pour la réfection de nos routes, nos écoles, l’ajout de garderies, de médecins, mon équipe et moi avons travaillé sans relâche afin de répondre aux enjeux et aux préoccupations des citoyens. Je ne peux passer sous silence tout le travail accompli par les maires des municipalités, les conseillers municipaux, notre personnel soignant, nos éducatrices, nos enseignants, nos agriculteurs et toutes les personnes qui se lèvent chaque matin afin de bâtir Bellechasse », a-t-elle précisé lors d’un point de presse virtuel.

Dans un même ordre d’idée, Mme Lachance a souligné que l’année 2022 s’annonce pleine de défis, qu’il s’agisse de la pénurie de main-d’œuvre, du manque de places en garderies ou encore de la desserte médicale dans Bellechasse avec le départ à la retraite de quelques médecins de famille bien établis dans le secteur.

Parlant de places en garderies, la députée s’est réjouie de la création future de 536 places en garderies dans Bellechasse à court et moyen terme.

« Il reste un certain temps entre les annonces et l’ouverture de ces nouvelles places en CPE, mais le fait d’avoir des ressources établies, qui gèrent déjà des CPE et auront le mandat de développer plusieurs de ces nouvelles places, est réconfortante », a-t-elle indiqué.

Gaz naturel porté

Le projet de gaz naturel porté piloté par Développement économique Bellechasse est un autre dossier qui, a-t-elle précisé, a suscité beaucoup d’énergie de sa part et de celui du personnel et il en sera le cas au cours des prochains mois.

Au lendemain du conseil des maires de Bellechasse où les élus ont appuyé une résolution de DEB demandant à Mme Lachance d’organiser, dans les plus brefs délais, une rencontre avec le premier ministre François Legault ainsi que les ministres Jonatan Julien et Pierre Fitzgibbons, ainsi qu’une confirmation du financement de celui-ci dans le prochain budget provincial, Stéphanie Lachance a rappelé qu’elle appuyait le projet et qu’elle avait multiplié les rencontres et contacts avec les responsables de DEB au cours des derniers mois, ainsi qu’avec les différents intervenants concernés.

« C’est un dossier qui chemine très bien, mais il reste toujours du travail à faire et nous sommes toujours en attente de réponses et de précisions d’ordre financières dans le cadre du plan d’affaires. Oui, on peut demander une ou des rencontres, mais ces renseignements sont essentiels à l’analyse du dossier par les deux ministères concernés », a-t-elle précisé en rappelant que ce dossier, comme bien d’autres projets de la région Chaudière-Appalaches ciblés en juillet 2020 par l’ancienne ministre Marie-Ève Proulx, sont aussi en analyse.

« Il y a eu de nombreuses rencontres entre DEB et les équipes des différents ministères, mais nous sommes toujours en attente de certaines réponses et ça va les prendre pour terminer l’étude du dossier et obtenir un avis favorable pour le financement de ce projet. C’est un projet qui peut être intéressant, mais tout doit être ficelé et solide pour assurer sa viabilité à long terme. »

Elle rappelle également que l’enveloppe réservée par son collègue Jonatan Julien pour les projets de soutien à la production de gaz naturel renouvelable, dont fait aussi état la résolution de DEB, est basée sur différents critères et il faut s’assurer que le projet de gaz naturel porté réponde à ceux-ci.

« C’est un projet de grande importance. De fait, tout projet qui permet de soutenir davantage nos entreprises et de les rendre plus compétitives est toujours intéressant pour nous et on se doit de le soutenir, mais il faut aussi s’assurer de sa viabilité à long terme », a-t-elle ajouté.

Autres dossiers

En ce qui a trait au projet de sécurisation de l’intersection de la route 281 et du 8e Rang à Armagh, Mme Lachance dit avoir discuté à quelques reprises avec la nouvelle mairesse Suzie Bernier et qu’elle entend organiser, au cours du mois de janvier, une rencontre avec les responsables du ministère des Transports pour faire, notamment, un état de situation des mesures déjà mises en place déjà et de leur impact sur le développement du secteur.

Il en va de même pour le projet des égouts à Saint-Michel. « J’ai discuté récemment avec le nouveau maire pour l’informer des étapes réalisées jusqu’ici et lui donner les contacts que nous avions eus dans le passé, pour qu’il puisse prendre le dossier en main et le relancer. C’est un dossier qui est en évolution tout comme celui d’Armagh ou encore celui de la réfection de la route 132 à Beaumont où il n’y a pas de nouveau pour le moment », indique la députée qui ajoute que les dernières discussions à cet effet dataient du début novembre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires