Parc régional Massif du Sud: Saint-Luc en mode développement

Parc régional Massif du Sud: Saint-Luc en mode développement

Le développement de l'entrée sud du Parc régional Massif du Sud représente une priorité pour le nouveau maire de Saint-Luc, François Michon.

Crédit photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne

TOURISME. Le développement du côté sud du Parc régional Massif du Sud et la mise en place d’une porte d’entrée distincte représentent des priorités pour la municipalité de Saint-Luc qui lancera, au cours des prochains mois, divers travaux en ce sens.

La municipalité recevra d’ailleurs, dans le cadre du plan de relance économique de la MRC des Etchemins, une somme de 111 300 $ pour la réalisation de nouvelles infrastructures qui permettront aux quadistes, motoneigistes, cyclistes et autres d’avoir un meilleur accès au parc régional et de circuler plus facilement dans le secteur. Tous ces projets nécessiteront des investissements de l’ordre de 155 000 $.

En tête de liste, on retrouve l’implantation d’une aire de repos pour les quadistes auquel s’ajouteront des panneaux d’interprétation sur l’énergie éolienne. L’aménagement de cette nouvelle infrastructure, qui sera située à l’intersection des sentiers menant vers Buckland, Saint-Léon et Saint-Luc (aussi appelé secteur des Trois-Fourches), sera réalisée en collaboration avec l’entreprise EDF – Énergies Nouvelles, qui est le gestionnaire du Parc éolien Massif du Sud.

Diverses versions de ce projet avaient été étudiées par le passé, dont son intégration à un observatoire qui a toutefois été abandonnée. On y retrouvera des tables des tables de pique-nique, des toilettes sèches et une tour d’observation.

De nouvelles infrastructures et de nouveaux sentiers dédiés aux quadistes, notamment, seront aménagées du côté de Saint-Luc.

Le maire François Michon souligne que des plans préliminaires ont été préparés et que des discussions sont en cours avec le Club Quad Bellechasse afin de bien évaluer l’achalandage potentiel dans le secteur, ce qui permettra d’ériger un gazébo offrant une capacité d’accueil suffisante.

S’ajouteront 35 km de sentiers pour la pratique du quad, qui viendront se greffer au réseau actuel, ce qui selon le maire Michon «permettra de créer une boucle naturelle entre les quatre municipalités du parc et donnera accès à des points de vue de qualité.»

S’il existe des sentiers menant vers Buckland et Saint-Philémon et d’autres reliant Saint-Magloire à Saint-Philémon, M. Michon souligne que des discussions sont en cours afin d’établir un lien entre Saint-Luc et Saint-Magloire, avec des ramifications menant au parc régional.

«Ce lien entre Saint-Luc et Saint-Magloire reste à faire, mais on a de bons échanges avec la municipalité de Saint-Magloire qui est partie prenante d’un projet à caractère régional. La mairesse cherche des portes d’accès menant vers le parc et on pousse tous dans cette direction.»

M. Michon ajoute que le Club Quad Bellechasse et la Corporation d’aménagement et de développement du Massif du Sud (CADMS) sont parties prenantes de ces différents projets, tout comme EDF qui agit comme facilitateur pour l’obtention de certains accès, en plus de participer financièrement à l’établissement de l’aire de repos.

Poster un Commentaire

avatar