Pastorale: un congédiement qui suscite toujours de l’émotion

Pastorale: un congédiement qui suscite toujours de l’émotion

Le Cardinal Gérald Cyprien Lacroix a eu à faire face à un barrage de question relativement au congédiement d'un agent de pastorale il y a quelques mois.

Crédit photo : La Voix du Sud - Éric Gourde

RELIGION. L’Archevêque de Québec, Mgr Gérald Cyprien Lacroix, a été appelé à réagir sur le congédiement de l’agent de pastorale Christian Dubé par l’assemblée de Fabrique de la paroisse Saint-Benoit-de-Bellechasse il y a quelques mois.

Quelques parents d’enfants ayant suivi les séances de pastorale à l’école ont tenu à se manifester lors de la rencontre visant à présenter la nouvelle équipe pastorale de Bellechasse-Etchemins le mardi 11 septembre dernier à Saint-Gervais. Ceux-ci s’interrogent toujours sur les raisons qui ont poussé l’assemblée de la Fabrique à se départir de ses services . (Voir autre texte: https://www.lavoixdusud.com/bellechasse-congediement-inexplicable-selon-plusieurs/).

Mgr Lacroix n’avait malheureusement pas toutes les réponses pour eux. «M. Dubé est en processus de médiation avec la Fabrique et s’est adressé aux normes du travail. Je n’y peux rien et je n’y suis pour rien. Que les personnes qui peuvent parler, parlent. Nous avons écouté et c’est correct. Qu’ils aient raison ou pas n’a pas d’importance, ces gens-là ont mal et le pasteur doit écouter.»

Parmi les commentaires adressés à l’Archevêque par les gens présents, des personnes déplorent toujours le fait que l’on ait mis un terme à une façon de faire qui suscitait beaucoup d’intérêt chez les enfants et certaines craignent que la situation se reproduise de nouveau dans le futur. D’autres ont souligné leur difficulté d’obtenir des réponses sur le sujet.

Une autre personne a prétendu que l’agent de pastorale en question était le plus apte à attirer les deux générations et que la communication était difficile avec les autres personnes en place. «Il attirait les jeunes, réussissait à garder leur attention et la nôtre. Je n’ai jamais vu cela et je ne suis pas la seule. L’équipe pastorale précédente ne nous a jamais démontré qu’elle souhaitait travailler avec lui, ni même nous rencontrer.»

Tourner la page

Mgr Lacroix a convenu que des erreurs avaient pu être commises, mais a invité les gens à se ranger derrière la nouvelle équipe en place. «On ne peut pas changer ce qui a été fait, mais on peut bâtir ensemble. L’équipe est prête à vous soutenir et vous accompagner. Alors, avançons ensemble», a-t-il mentionné.

L’abbé Thomas Malenfant a utilisé sa guitare le temps d’un chant avec l’assistance.

Conscient que les activités proposées par M. Dubé contribuaient non seulement à intéresser davantage les gens à la pastorale, mais aussi qu’elle amenait une augmentation de la fréquentation  à l’église occasionnellement, Mgr Lacroix a tenu à faire une mise en garde. «Il y a quelques générations, on sonnait la cloche et l’église se remplissait. Aujourd’hui, Nous sommes ailleurs. Vous ne m’entendrez toutefois jamais dire qu’on est là pour remplir des églises, ce n’est pas notre mission.»

Il a rappelé que l’Église est consciente qu’elle doit apporter des changements, ce qu’elle a déjà fait à certains niveaux. «Les baptisés laïcs ont pris une place que nous n’avions jamais vu avant. Ils réfléchissent, prient, animent  et partagent avec la communauté. Maintenant, des hommes et des femmes animent ces célébrations dominicales. C’est un grand pas et nous en avons beaucoup à faire. Ce n’est pas tout le monde qui reconnait ça, mais c’est une grande erreur car les laïcs prennent au sérieux cette mission.»

Certaines personnes s’interrogent toujours sur la réelle volonté de l’Église d’aller de l’avant avec ces changements, malgré la baisse importante du nombre de prêtres. «Sur la communion eucharistique, on est en train de réfléchir à ça. Séparer la célébration eucharistique de la communion est un peu comme si nous ne valorisions plus la messe. C’est ce que certains évêques ont vu comme expérience. Nous devons apprivoiser cela davantage», a indiqué Mgr Lacroix.

Il a de nouveau invité les gens à s’impliquer dans leurs communautés et soutenir la nouvelle équipe de pastorale maintenant en fonction. «Comme Jésus l’a fait, il nous faut remonter la montagne, redescendre dans la plaine, puis continuer d’être des disciples et des apôtres pour transmettre le message de la foi. C’est le rôle de la nouvelle équipe de missionnaires à l’image de Jésus et de ses apôtres. Le Diocèse sera là pour soutenir à la fois cette équipe et les communautés.»

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
memere annettegaby Recent comment authors
gaby
Invité
gaby

christian on prie pour toi tu es le meilleur

memere annette
Invité
memere annette

christian na lache surtout pas tu es le meilleur le diocese a t;il de l;aide pour toi comme tu dois etre malheureux . va chercher de l.aide tu dois en avoir besoin en 1960 ils ont refuse de bons pretres ils choisissaient que la haute gomme serais t;on tentes de faire de meme en 2018 on ne voulait pqs voir les diacres et aujourd;hui ont courent apres avec le bon travail que tu as fait quelqu`n va finir par comprendre tu avais tellement confiance en dieu lui va etre lapour toi …… ……..memere comme tu te plaisais a m.appeler les… Read more »