Bellechasse: au tour de la CAQ…

Eric Gourde 
redaction@lavoixdusud.com

Bellechasse: au tour de la CAQ…
François Tremblay accueillait des candidats de la Coalition Avenir Québec aujourd'hui chez Prévost. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

POLITIQUE. Après les conservateurs la veille, c’était au tour de la Coalition Avenir Québec (CAQ) d’être reçue par l’organisation de l’usine Prévost à Sainte-Claire, à l’occasion de la campagne électorale provinciale qui se termine dans quelques jours.

Mercredi, la candidate dans Bellechasse, Stéphanie Lachance, recevait la visite de ses homologues Geneviève Guilbault dans Louis-Hébert, Martine Biron dans Chutes-de-la-Chaudière, et Bernard Drainville dans Lévis. Le quatuor a eu droit à une visite de l’usine, jumelée à quelques rencontres avec des électeurs.

« Notre visite avait pour but d’illustrer notre vision de faire une deuxième grande métropole, avec Québec et le grand Lévis, et le premier ministre était venu faire une annonce il y a quelques mois, en lien avec le projet d’autobus 100 % électriques », explique Geneviève Guilbault.

Je suis venu ici quand j’étais jeune reporter économique, il y a 25 ans. C’était de bons produits dans le temps et ça l’est encore. Prévost, c’est une source de fierté. Il y a tellement de vedettes connues qui aujourd’hui, possèdent des autobus Prévost pour leurs déplacements. C’est devenu un ambassadeur de notre industrie manufacturière », ajoute Bernard Drainville, qui mentionne même avoir rencontré certains de ses électeurs.

Journaliste de métier et aujourd’hui candidate, Martine Biron n’en était pas non plus à sa première visite. « Je suis venue dans le passé, dans le cadre d’une campagne électorale avec Jean Charest. Cette année, c’est notre chef, François Legault qui est venu, alors ça démontre toute l’importance qu’a l’entreprise. Les gens que j’ai rencontrés, c’est du 20 ans, 25 ans d’expérience, ça démontre un haut taux de rétention. »

La candidate dans Bellechasse, Stéphanie Lachance, en était à sa quatrième visite. Selon elle, une régionalisation de l’immigration doit se faire pour permettre aux entreprises de recruter. « Prévost se démarque comme employeur. Les employés sont fiers de nous présenter leur travail et nous devons être fiers d’avoir ça chez nous. Des succès comme ceux-là, on veut les garder. Chaudière-Appalaches doit avoir sa juste part de travailleurs étrangers. »

Pour le grand patron de Prévost, François Tremblay, chacune des visites à l’usine des candidats est le bienvenu. « On se fait un devoir d’être proactif pour ouvrir nos portes à tous les partis politiques intéressés. C’est valorisant, surtout dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre. Ça fait parler de nous et nos employés aiment bien rencontrer les gens qui s’intéressent à l’entreprise. »

Les représentants de la CAQ semblent se réjouir des importants taux de participation au vote par anticipation dans la région, un signe que les gens avaient déjà fait leur choix, selon Martine Biron. « Les gens savent où ils s’en vont. Ils sont décidés. Une semaine de plus ne changera rien pour plusieurs. »

Enfin, Stéphanie Lachance espère profiter du reste de la campagne électorale pour rencontrer le plus d’électeurs possible. « Une campagne électorale, c’est toujours passionnant, surtout lorsqu’on a été deux ans davantage dans nos bureaux, c’est davantage stimulant de pouvoir se promener. Au-delà de donner des poignées de main, il y a un partage qui se fait avec les gens que l’on rencontre. Ils nous expriment ce qu’ils font et nous répondons à leurs questions. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires