Festivités grandioses au 150e d’Armagh

Par Andre Poulin

Les Festivités du 150e d’Armagh laisseront une trace indélébile dans cette communauté du sud de Bellechasse qui compte quelque 1 500 habitants.

Pour l’un, des plaques commémorant cet anniversaire de fondation, qui ont été dévoilées en fin de semaine dernière, témoigneront à jamais de cet anniversaire. Une première sur laquelle on lit: « Hommage à nos bâtisseurs 1863/2013 » et qui reproduit les armoiries de la municipalité l’a été lors de l’ouverture des Fêtes dans le parc du complexe municipal, le vendredi 21 juin, par l’abbé Daniel J.Jacques, le maire Guylain Chamberland, l’abbé Jean-Luc Gilbert et le préfet Hervé Blais.

Une deuxième l’a été après la messe commémorative des fêtes du 150e. Concélébrée dans une église bondée de quelque 1 000 personnes par monseigneur Denis Grondin et les abbés Daniel Jacques et Jean-Luc Gilbert, ainsi Jean-Guy Bourget et l’abbé Gaudreault actuels et anciens curés d’Armagh, cette cérémonie religieuse a été agrémentée des prestations du Chœur de Bellechasse et de la chorale de l’église d’Armagh.

Cette dernière un bronze coulé à la Fonderie d’art Héritage de Lévis et monté sur un socle en pierre, gracieusement offert par Monuments Chabot de Scott, reproduit le logo du 150e anniversaire qui a été créé par André Gagnon.

Une sculpture en bois de l’Armageois, Cléonide Desjardins, qui a consacré plus de 400 heures à sa production reproduit aussi ce logo. Elle a été accrochée au Complexe municipal de l’endroit, où elle rappellera l’engagement des Armageois dans les festivités du 150e anniversaire de fondation de leur village.

Un précieux legs historique

Outre ces précieux legs du Comité des Fêtes du 150e, présidé par M. Françis Fournier, qui coordonne le travail d’une armée de 200 bénévoles,celui-ci a aussi offert aux Armagois un livre d’histoire relatant les faits marquants des 150 ans d’existence de leur municipalité.

Lancé, en fin de matinée du dimanche 23 juin, ce volumineux ouvrage de 848 pages est illustré de quelque 2 000 photos et aborde les thèmes de la vie sociale, religieuse, commerciale, et municipale ainsi que des activités sportives. Quelque 225 familles y sont aussi représentées et un chapitre de quelque 70 pages est consacré au patrimoine bâti. Celui-ci a été réalisé avec la collaboration de la Société historique de Bellechasse et présente les bâtiments d’intérêt historique et les éléments architecturaux des constructions armageoises, et ce, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ces dernières. Tiré à 1 250 copies, l’ouvrage titre « Armagh 1863-2013, Notre histoire, Notre richesse » est vendu 80 $.

Legs immatériels

À cet autre héritage matériel bien tangible s’en ajoute plusieurs autres immatériels constitués par les multiples activités organisées par le Comité des Fêtes et qui ont connu leur paroxysme le dimanche 23 juin lors du souper des retrouvailles auquel 1 248 personnes ont participé dans le gigantesque chapiteau de 270 X 60 où de nombreux spectacles de qualité ont été présentés durant ces festivités, qui demeureront à jamais inscrites dans la mémoire des Armageois. Malheureusement, nos heures de tombée devancées nous empêchent de rendre compte des activités de la dernière fin de semaine, ce à quoi nous remédierons dans une prochaine édition.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires