La ministre déléguée à l’Économie sensibilisée aux plastiques et composites

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
La ministre déléguée à l’Économie sensibilisée aux plastiques et composites
Le président de PCM Innovation, Jean-François Hamel, entouré de la ministre Lucie Lecours, de la députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, et des représentants d'Alliance Polymères (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

ÉCONOMIE. La ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours, était récemment de passage dans la région et a profité de son séjour pour visiter l’entreprise PCM Innovation de Sainte-Claire. Du même coup, elle a pu rencontrer des représentants d’Alliance Polymères, regroupement autrefois connu sous l’appellation de la Vallée de la Plasturgie.

Simon Chrétien, directeur général de l’organisation, souhaitait la sensibiliser au fait que l’industrie des polymères représente toutes les industries œuvrant dans le domaine des plastiques, mais aussi des matériaux composites et du moulage.  » Sommairement, c’est 7,5 milliards de chiffre d’affaires annuellement dans la région et nous avons du potentiel pour beaucoup plus que ça. « 

Il ajoute que le secteur a repris une certaine croissance rapidement, surtout que plusieurs entreprises ont été jugées essentielles pendant la pandémie.  » Nous avons eu du succès avec plusieurs clients et avons réussi à ramener de la business ici. La plasturgie elle-même arrive en 4e ou 5e position parmi le manufacturier au Québec. Chaudière-Appalaches est la 3e région manufacturière au Québec et très peu d’entreprises sont jeunes, c’est donc bien implanté et ça fait partie de la culture de la région. « 

La ministre Lecours souhaitait faire une visite du genre dans la région depuis la tenue d’un webinaire avec des gens de l’industrie il y a quelques mois.  » Ça donne un bon portrait de l’entrepreneuriat et des besoins, et si les programmes que l’on met en place sont efficients. « 

Les difficultés de recrutement des entreprises de la région ont rapidement fait surface, lorsque le journal l’a rencontrée, surtout que le dossier de la main-d’œuvre revient presque quotidiennement dans les conversations.  » Il n’y a pas de solutions miracles, mais on travaille sur plusieurs aspects, notamment l’automatisation, en robotisation, d’informatiser et numériser davantage, surtout que trop d’entreprises ne sont pas rendues à cette étape. Ces choses vont permettre de répondre à une partie des défis actuels. « 

Hôte de la visite, le président et actionnaire de PCM Innovation, Jean-François Hamel, avoue que son entreprise fait face aux mêmes problématiques.  » On arrive au point où nous devons penser à augmenter notre capacité. Nous arrivons à peine à combler nos besoins et c’est appelé à s’accentuer. Même si nous formons beaucoup à l’interne, c’est un défi de recruter. « 

Sur la fiscalité plus souple exigée par des élus de la région et plusieurs entrepreneurs, la ministre Lecours insiste pour dire que le ministre des Finances, Éric Girard, a déjà mis certaines choses en place, notamment certaines dispositions pour les travailleurs expérimentés.

Présente à la rencontre, la députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, a ajouté que certains aspects pouvaient possiblement être modulés.  » Est-ce qu’il y a possibilité que ce soit davantage flexible ? Peut-être, mais il y a déjà des choses qui existent à ce chapitre. Même chose pour le logement des travailleurs. La ministre Laforest (Andrée) a mis en place un programme dont l’appel d’offres s’est terminé le 5 mai dernier. « 

La visite de la ministre Lecours faisait suite au lancement d’un plan d’action de 121,7 millions de dollars sur trois ans qui vise à mieux soutenir les entreprises du Québec, qu’elles soient en démarrage, en expansion ou en processus de transfert.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires