La rue Principale à Saint-Camille virée sens dessus dessous

Par Andre Poulin

Les quelque deux kilomètres de la rue Principale à Saint-Camille seront virés sens dessus dessous au cours des deux prochaines années, exception faite de la prochaine saison hivernale au cours de laquelle les travaux reconstruction de cette rue seront interrompus temporairement.

 

L’annonce de la mise en branle de cet important chantier, qui commandera des investissements de 9,5 millions de $  a été faite, le jeudi 28 juillet à la salle paroissiale de Saint-Camille par la députée-ministre, Dominique Vien, en compagnie d’une cinquantaine de citoyens de l’endroit.

Cette dernière précisa alors que le gouvernement du Québec accordait par l’entremise du programme d’infrastructures Québec-Municipalités une subvention de 1 258 680 $, couvrant le 2/3 de l’investissement de 1 888 019 $ qui devra être consenti par la Paroisse de Saint-Camille pour renouveler les conduites d’eau potable et de collecte des eaux usées sur la route 204 entre le 11 et le 231 de la rue Principale.  Pour leur part, les 629 339 $ restants seront financés par les contribuables du secteur desservi, qui devront débourser une taxe de service additionnelle de l’ordre de 258 $ par année durant dix ans.

Ces travaux s’imposaient aux dires de la députée-ministre puisque bon an mal an, Saint-Camille devait intervenir une vingtaine de fois pour réparer des bris à ses réseaux d’aqueduc et d’égout construits en 1978, ce qui occasionnait des dépenses de l’ordre de 60 000 $ par année.

Parallèlement aux travaux de renouvellement des infrastructures, le ministère des Transports investira, quant à lui, 7,1 millions de $ dans la reconstruction de la rue Principale.  Compte tenu de la nature du sol de la rue Principale, où se retrouve de la glaise et des pièces de bois, des travaux d’excavation devront être effectués jusqu’à deux mètres de profondeur alors que généralement ceux-ci ne le sont que jusqu’à .8 mètres.  La municipalité injectera pour sa part 516 897.27 $, représentant la totalité du montant qui lui est dévolu du programme de remboursement de la taxe d’accise sur l’essence, au financement de ce projet de voirie qui permettra en plus de la reconstruction de la structure de rue, l’installation d’un réseau d’égout pluvial, la pose d’un nouveau pavage et la construction de trottoirs.

«Ce faisant, les Camilloises cesseront d’entendre branler la vaisselle dans leurs armoires lorsque les fardiers, qui représentent 20 % des quelque 1 500 véhicules empruntant chaque jour la rue Principale à Saint-Camille, y transitent» expliquait alors la députée-ministre Vien pour imager la pertinence de ce projet qui aura nécessité selon le maire Adélard Couture cinq années de travail, menées en collaboration avec la députée-ministre et le directeur de son bureau de comté, Russel O’Farrell, avant d’aboutir, ce qui se concrétisera au cours des prochaines semaines avec la mise en branle de la phase 1 du projet, soit celle qui aura cours entre l’immeuble de la caisse populaire et la sortie est du village d’ici la fin de 2011.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires