La transformation de l’église presque complétée à Saint-Philémon

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
La transformation de l’église presque complétée à Saint-Philémon
Les travaux ont rapidement évolués à l'intérieur de l'église de Saint-Philémon

SAINT-PHILÉMON – La transformation de l’église de Saint-Philémon avance rapidement, si bien que les travaux de la phase 1 pourraient être complétés cette semaine.

La municipalité avait choisi d’aller de l’avant et de procéder à des travaux de rénovation et d’amélioration au sous-sol de l’église, utilisé comme salle communautaire depuis plusieurs années. Les travaux consistaient à rénover et réaménager le sous-sol de l’église, incluant l’installation d’un ascenseur afin d’améliorer l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

Un règlement visant la réalisation de ces travaux de rénovation et de réaménagement a été adopté pour un montant n’excédant pas 345 000 $ remboursable en 15 ans. L’église actuelle de Saint-Philémon a été inaugurée en 1901. Les travaux de construction avaient débuté le 13 février 1900 grâce à un budget de 12,892$. La première messe y a été célébrée le 16 mai 1901. Une première église avait été construite en 1878, elle sert désormais de sacristie. L’église est entièrement construite en bois et de nos jours, elle conserve encore son cachet d’origine.

La Durantaye, l’exemple à suivre

La diminution des revenus des assemblées de fabriques et l’augmentation des frais d’exploitation et d’entretien amènent les communautés à réfléchir sur l’avenir de leur patrimoine religieux.

À La Durantaye, l’église Saint-Gabriel a été transformée en centre multifonctionnel. Les bancs ont été retirés, une cuisine, un vestiaire et des toilettes y ont été construits à l’intérieur de la nef. Le chœur y est toujours sauf qu’il est dissimulé derrière un rideau pendant les activités laïques.

Outre l’originalité et l’ambition du projet, c’est la prise en charge du milieu qui a retenu l’attention et conduit à la réalisation du projet. Cet engouement local autour du projet en a inspiré plusieurs ici comme ailleurs. Plus près de nous, la municipalité de Lac-Frontière a choisi d’acquérir son église et d’y aller d’un projet du genre.

Des idées semblables évoluent à Saint-Benjamin, Saint-Vallier, Frampton et Sainte-Aurélie. D’autres vestiges du patrimoine culturel changent également d’identité. Rappelons à titre d’exemple que le presbytère de Saint-Zacharie et l’ancien presbytère de Saint-Léon viennent d’être vendus à des intérêts privés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires