Luce Bisson réélue présidente de la Fédération de l’UPA Lévis-Bellechasse

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde

Les délégués présents à la dernière Assemblée générale de la Fédération de l’UPA Lévis-Bellechasse ont réélu Mme Luce Bisson, productrice agricole de Saint-Sabine, à la présidence de la Fédération. Elle sera secondée au conseil exécutif par MM. Marcel Labbé et Alain Roy, tous deux producteurs laitiers, respectivement de Saint-Lazare et de Saint-Vallier.

Les fermes à dimension humaine et la situation financière précaire de certaines d’entre elles ont été au cœur des débats lors des assises annuelles le 18 octobre dernier, à Québec. Les délégués y ont réclamé une politique bioalimentaire et des programmes agricoles qui favorisent le maintien de ce type d’entreprise en assurant à leurs propriétaires un revenu décent.

Redorer le blason de l’agriculture devra faire partie de l’agenda des agriculteurs selon madame Bisson.  Le livre vert sur l’agriculture qui sera éventuellement adopté par le Gouvernement du Québec ne tient pas compte de la place qu’occupent ceux et celles qui y travaillent selon elle.  « Il faudra redonner une fierté aux producteurs de faire le travail qu’ils font.  Le faire pour ceux qui sont en place mais surtout pour ceux qui suivront.  Les mesures de resserrement annoncées par la Financière agricole du Québec dans le dossier de l’Assurance stabilisation ont créé une certaine morosité chez les producteurs et ont devra s’y attarder.  Baser les nouveaux critères sur les unités de production n’était pas une bonne idée.»  Madame Bisson ajoute que le Québec c’est avant tout des fermes familiales et ce sont elles qui sont actuellement les plus affectées par les changements.

Afin d’appuyer leurs collègues qui traversent des moments difficiles causés par la crise actuelle dans le monde agricole, ils ont aussi proposé la mise en place de services psychologiques s’adressant spécifiquement aux productrices et producteurs agricoles ainsi que de mesures d’employabilité exceptionnelles.  Toujours dans l’esprit de défendre les fermes indépendantes à dimension humaine, l’assemblée a demandé la tenue d’une enquête publique portant sur les entreprises à filière intégrée dans les domaines de l’élevage, de l’alimentation, de la génétique et de l’abattage, entre autres.

La Fédération de l’UPA de Lévis-Bellechasse regroupe 1562 productrices et producteurs agricoles propriétaires de 1046 fermes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires