Nouvelle association, nouveau concept… en espérant un retour rapide à la normale

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Nouvelle association, nouveau concept… en espérant un retour rapide à la normale
Louis Robert du restaurant La Grille de Saint-Prosper (à l'avant-plan) ainsi que les frères Antoine et Jérémie Blondin de La Contrebande unissent leurs forces pour amener un nouveau type de restauration dans Bellechasse... quelque part d'ici le printemps. Mathieu Blondin, lui aussi copropriétaire, n'apparait pas sur la photo. (Photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne)

RESTAURATION. Déjà propriétaire du restaurant La Grille de Saint-Prosper, Louis Robert de ouvrira, possiblement en mars 2022, une nouvelle succursale sur le territoire de la MRC de Bellechasse.

Le résident de Sainte-Justine ainsi que les frères Antoine et Jérémie Blondin, propriétaires de La Contrebande, annoncent la création d’une nouvelle association qui permettra à M. Robert d’ouvrir sa nouvelle succursale à l’intérieur de la microbrasserie, située à Saint-Anselme.

La nouvelle entité, la Contrebande de la Grille, s’installera dans le conteneur se trouvant à l’intérieur de la microbrasserie et qui, jusqu’au week-end dernier, était sous la responsabilité de la boucherie La Bouchée double de Sainte-Claire.

Sur place, les visiteurs découvriront, dans un futur rapproché, une cuisine inspirée des Smoke House américains.

« Je voulais m’inspirer de La Contrebande et du thème de la prohibition pour amener un produit différent que l’on ne retrouve pas à La Grille, qui est un restaurant familial, ni ailleurs en Bellechasse-Etchemins », d’indiquer M. Robert qui ajoute que ce menu, à la fois simple, mais haut de gamme, sera axé sur les burgers, la viande fumée, le porc effiloché et autres.

On ferme… en attendant la réouverture

L’annonce de ce nouveau partenariat entre la Grille survenait quelques heures à peine après que le gouvernement Legault, en collaboration avec la Santé publique, annonçait la réduction de la capacité d’accueil des bars, restaurants, salles de spectacles et autres services ou commerces non essentiels en raison de la poussée des cas de COVID-19 au Québec.

Dès lors et avant même que le ministre de la Santé Christian Dubé en rajoute le lundi 20 décembre en ordonnant la fermeture des bars, notamment, les propriétaires de La Contrebande avaient pris la décision de fermer leur Pub jusqu’à nouvel ordre, en mentionnant qu’à 50 %, le maintien des opérations n’en valait pas la peine.

« Aussitôt que le gouvernement a annoncé qu’ils diminuaient la capacité d’accueil de 50 %, on a eu des appels pour 240 annulations en quelques heures. Depuis que le Pub est ouvert, nous nageons en pleine COVID et c’est sans compter les clients que l’on a perdus en raison du passeport vaccinal », signalent les frères Blondin.

S’il se réjouissait que les salles à manger ne ferment pas, Louis Robert rappelait, pour sa part, que les salles à manger étaient des lieux sécuritaires.

« Tous les restaurateurs sont tannés. Nous avons suivi toutes les règles et c’est encore nous qui sommes pénalisés. Si c’est parfois un peu plus difficile, côté bar, de faire respecter les règles, surtout quand les gens ont un verre dans le nez, ça va bien du côté du restaurant, car les gens arrivent, mangent et quittent. Il n’y a jamais eu de preuve concluante d’éclosions dans les restaurants », de conclure Louis Robert.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Nathalie Labbe
Nathalie Labbe
7 mois

Mathieu Blondin également propriétaire est absent de la photo