PCQ dans Bellechasse: la candidature de Michel Tardif confirmée

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
PCQ dans Bellechasse: la candidature de Michel Tardif confirmée
Michel Tardif sera officiellement candidat du Parti conservateur du Québec. Il est accompagné ici du chef de la formation politique, Éric Duhaime, lors du point de presse tenu jeudi à la microbrasserie La Contrebande de Saint-Anselme. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

POLITIQUE. Comme La Voix du Sud l’annonçait en primeur récemment, Michel Tardif sera le candidat du Parti conservateur dans la circonscription électorale de Bellechasse.

La candidature de M. Tardif, qui devrait normalement affronter la députée sortante Stéphanie Lachance lors du scrutin du 3 octobre prochain, a été confirmée par le chef Éric Duhaime lors d’un point de presse tenu le jeudi 2 juin à Saint-Anselme.

Résidant de Saint-Henri depuis 1995, Michel Tardif n’en sera pas à une première expérience politique, lui qui a été conseiller municipal. Il a œuvré au sein de différentes organisations, notamment la Société historique de Bellechasse où il siège depuis 10 ans, dont sept à la présidence.

Le candidat conservateur a également rappelé avoir la question environnementale à cœur, lui qui a présidé, par le passé, l’Association des biologistes du Québec et a été vice-président fondateur du Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ), en plus d’être président-fondateur du Conseil de bassin de la rivière Etchemin, entre autres.

Dans son allocution, le Bellechassois a mentionné qu’une fois élu, il s’engageait à faire avancer et à concrétiser le dossier du 3e lien, notamment.

Plus de détails à venir.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ezeckiel
Ezeckiel
18 jours

Ah ben oui, les conservateurs sont tellement proactifs en environnement! 🤦‍♂️
Tiré de leur propre site web:
Les conservateurs sont des optimistes et non pas des alarmistes. Nous tenons compte de nombre de prévisions catastrophistes formulées dans le passé qui se sont avérées être des modélisations simplistes et erronées. Notre perspective sur la santé environnementale de la planète, c’est que nous disposons de plus en plus de chercheurs et d’innovateurs mieux réseautés que jamais dans l’histoire. Il est certain que le rythme des découvertes scientifiques, et leurs conséquences pratiques, s’accélèrera par rapport au siècle précédent et décuplera nos capacités de réaction face aux changements environnementaux. L’adaptation au changement sera toujours possible, encore plus demain qu’aujourd’hui. Nous misons donc sur les adaptations au fur et à mesure des changements qui seront vraiment constatés dans notre environnement, et cela inclut les changements bénéfiques.