Succession de Steven Blaney: Richard Côté en réflexion

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Succession de Steven Blaney: Richard Côté en réflexion
Lors de l'annonce de son départ de la vie politique, Steven Blaney a indiqué, sur les réseaux sociaux, que Richard Côté (à gauche) ferait selon lui un excellent député de Bellechasse-Les-Etchemins-Lévis. (Photo : Facebook)

POLITIQUE. Responsable du bureau de comté du député fédéral Steven Blaney depuis près de six ans, Richard Côté confirme qu’il songeait à se présenter à l’investiture du parti afin de devenir candidat du Parti Conservateur dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis lors des prochaines élections fédérales.

Embauché par Steven Blaney lors des négociations entourant la venue du gaz naturel dans Bellechasse, Richard Côté a été directeur général et secrétaire-trésorier de la Municipalité de Saint-Lazare pendant 31 ans.

Il a souligné, lors d’un entretien à La Voix du Sud, que sa réflexion était en cours depuis un certain temps déjà, mais qu’aucune décision formelle n’a encore été prise, ajoutant « qu’il restait encore beaucoup de choses et de trucs à attacher. »

Le fait de pouvoir remplacer son patron, qui récemment a confirmé sa décision de ne pas solliciter de nouveau mandat, ne faisait pas partie du plan de carrière du Bellechassois. « Me lancer en politique n’est pas quelque chose auquel j’aspirais nécessairement », avoue-t-il en ajoutant que selon lui, il est clair que des élections viendront plus tôt que tard.

« C’est certain que M. Trudeau est actuellement en précampagne et qu’il se promène partout dans le pays, multipliant les annonces et les millions, sinon les milliards d’aide fédérale, » précise-t-il.

De son actuel patron, M. Côté a dit avoir appris à découvrir un homme derrière le politicien au cours de ces six dernières années.

« Il est en personne ce qu’il nous montre comme politicien. C’est une personne attachante qui est toujours là pour les gens de son comté qui a à cœur le développement de sa circonscription », indique-t-il en ajoutant que s’il devait se présenter et obtenir l’assentiment des citoyens, il entendait assurer une certaine continuité dans les affaires du comté.

« Je ne suis pas Steven Blaney, c’est certain, mais nous avons la même façon d’entrevoir les choses et de trouver des solutions aux problèmes qui se présentent à nous », poursuit-il.

Si jamais Richard Côté devait se présenter, Pierre-Luc Jean, qui est agent financier pour l’Association conservatrice de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, a souligné que celui-ci recevrait l’appui de l’organisation.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires