Résidences et Centre communautaires des Etchemins : démissions en bloc

Les membres du conseil d’administration des Résidences et Centre communautaire des Etchemins, établissement situé sur la route 277 à Lac-Etchemin, ont démissionné en bloc le jeudi 2 mars dernier.

Présidente du conseil d’administration jusqu’à cette date, Suzi-Ann Roy a souligné que les importantes difficultés financières qui frappent l’organisme depuis quelques années ont mené à cette difficile décision. De plus, le départ annoncé d’un autre organisme-locataire, la Coopérative de services à domicile des Etchemins, ne fera qu’amplifier la situation, de préciser Mme Roy.

«Nous étions vraiment à la limite de nos capacités. Comme on voulait éviter la faillite, on préférait remettre la gestion de l’édifice à la SHQ, dans l’espoir qu’ils puissent prendre les décisions financières permettant d’assurer l’avenir de celui-ci», a-t-elle précisé.

L’information a été confirmée par le porte-parole de la SHQ, Sylvain Fournier, qui s’est contenté de dire que la SHQ travaillait présentement, en collaboration avec la municipalité de Lac-Etchemin, afin de trouver des solutions concernant cette problématique. «La SHQ suit la situation de près et demeure présente pour accompagner ses partenaires», d’indiquer M. Fournier.

Cinq départs en cinq ans

L’édifice des Résidences et Centre communautaires des Etchemins abrite actuellement six organismes à but non lucratif ainsi que 18 logements, dont 11 à prix modique admissibles au supplément au loyer. La coopérative de services à domicile sera le cinquième locataire d’importance à quitter les lieux en cinq ans, les autres étant l’Essentiel des Etchemins, Parentaime, Nouvel Essor et le CLD des Etchemins qui a dû fermer boutique.

Les organismes toujours présents, outre la coopérative, sont Passion FM, le CJE des Etchemins, le Service d’accroissement et d’extension de la main-d’œuvre (SAEMO), le Groupe Alpha des Etchemins ainsi que l’Agence de mise en valeur des forêts.

Déménagement confirmé

Président du conseil d’administration de la Coopérative de services à domicile, Marcel Vermette a confirmé la décision du conseil d’administration de quitter les locaux des Résidences et Centre communautaires des Etchemins, ajoutant toutefois qu’aucune date officielle n’avait été fixée pour le déménagement. Il en va de même pour le local puisque des négociations sont en cours afin de trouver l’endroit qui respectera le mieux leurs besoins.

«Nous avons ciblé des endroits et nous devons consulter nos membres, lors de la prochaine assemblée générale, avant de prendre une décision finale. Nous avons également un bail qui est encore valide pour un an et il nous faudra prendre cela en considération», d’ajouter M. Vermette.

Ce dernier ajoute que la coopérative est bien au fait des difficultés vécues par les Résidences et Centre communautaires des Etchemins. Le locateur envisageait la possibilité d’aménager de nouveaux logements à l’étage où se trouvent la coopérative, l’agence et le Groupe Alpha, puis de déménager ceux-ci dans les anciens locaux du CLD, au rez-de-chaussée.

«Il aurait été difficile pour nous de partager des locaux à trois organismes, surtout en raison de la confidentialité de nos membres et de leurs dossiers», de souligner la directrice générale Mélanie Gagnon.

Le maire commente

Le maire Harold Gagnon confirme être en contact avec la SHQ depuis la démission en bloc du CA, ajoutant que le sujet a été rapidement abordé, en séance de travail, par les membres de son conseil. Il ajoute qu’un nouveau conseil d’administration intérimaire devra être formé rapidement afin d’assurer la gestion de l’édifice, puis payer les factures et le personnel. Celui-ci devrait être formé du maire et d’un conseiller municipal, ainsi que de représentants des organismes-locataires et des résidents, puis d’un délégué du Centre intégré de Santé et Services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

«On va prendre le temps de bien étudier le dossier. Cela fait quelques années qu’on les appuie dans leurs démarches, mais ils ont vécu différentes difficultés et on peut les comprendre. Ils ont essayé de trouver des solutions et de développer des projets, mais ça n’a pas été facile pour eux», indique le maire qui dit aussi avoir discuté de la situation avec la députée-ministre Dominique Vien.

Le départ annoncé de la Coopérative de services à domicile des Etchemins, qui a peut-être précipité la décision, est toutefois le signe d’un changement des temps pour les organismes communautaires de la région, croit-il. «Il y a 15 ou 20 ans, plusieurs organismes communautaires étaient en difficultés financières et c’est pourquoi ils étaient regroupés au même endroit. La plupart vont très bien depuis ce temps et ils sont victimes de leur succès. Ils ont besoin de locaux répondant mieux à leurs besoins», de poursuivre M. Gagnon qui croit qu’il faudra regarder avec attention s’il est possible d’attirer de nouveaux résidents dans la bâtisse.

Soulignons que l’organisme s’était lancé dans une campagne de promotion en janvier souhaitant convaincre de futurs utilisateurs. http://www.lavoixdusud.com/actualites/societe/2017/1/14/residences-et-centre-communautaire-des-etchemins-en-mode-seducti.html