Retour en force pour la randonnée Alicia Mercier

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Retour en force pour la randonnée Alicia Mercier
Un chèque de 30 000 $ a été remis au docteur Bruno Michon par les administrateurs de la Fondation Alicia Mercier, samedi dernier. (Photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne)

SAINT-DAMIEN. Après deux années d’arrêt causées par la pandémie, la traditionnelle Randonnée Alicia Mercier était de retour le samedi 17 septembre, dans le cadre d’une activité conjointe réalisée de concert avec le comité Cœur villageois et le Comité famille de Saint-Damien.

C’est au cœur du village, sur les terrains avoisinant la maison mère de la Congrégation Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, maintenant la propriété de la municipalité, que cette activité nouveau genre, s’est déroulée.

« Cela s’inscrit dans l’esprit du cœur villageois, de permettre la collaboration entre les comités », indique Marie-Hélène Labbé, agente de développement à la municipalité de Saint-Damien.

« La vocation de l’activité a changé avec la tenue de cette fête familiale. C’est devenu un événement », mentionne pour sa part le président de la Fondation Alicia Mercier, Steve Gosselin qui ajoute que la randonnée s’est transformée en marche de 2 ou 3 km dans le nouveau sentier du Parc des Bâtisseurs.

« C’était très agréable pour les gens. Auparavant, pour les premières éditions de la randonnée, il y avait toujours une problématique de sécurité le long de la 279, à proximité de la Cycloroute de Bellechasse », rappelle ce dernier qui se réjouit qu’une somme de 30 000 $ ait été remise au docteur Bruno Michon du CHUL, pour que ce dernier poursuive ses recherches en oncologie pédiatrique.

Toujours selon Marie-Hélène Labbé, entre 250 et 300 personnes se sont rendues sur le site de la maison mère pour cet événement qui sera assurément de retour dans les prochaines années.

« L’idée première était d’amener la randonnée de la fondation au cœur du village. Cela a permis de faire découvrir le sentier du Parc du parc des Bâtisseurs, ainsi que l’agora, dont les travaux d’aménagement seront terminés en 2023 », précise-t-elle en ajoutant que les visiteurs ont pu profiter d’un nouveau marché public, avec neuf exposants, en plus de découvrir le site de la maison mère, qui est dorénavant accessible au public.

Comme le veut la tradition, la fondation complétait l’offre au public avec des jeux gonflables pour les enfants, une épluchette de blé d’Inde et un souper hot-dogs, ainsi que de la musique. Un feu d’artifice a mis fin à la journée.

250 000 $ en 10 ans

Le chèque remis au docteur Bruno Michon, sur l’heure du souper, représentait les dons amassés par la fondation entre la fin de 2021 et aujourd’hui. Cette somme porte à plus de 250 000 $ les sommes remises par la Fondation Alicia Mercier depuis sa fondation il y a 10 ans, indique pour sa part Marie-Claude Guillemette, mère de la petite Alicia et trésorière de la fondation. « La fondation a vu le jour en 2013, mais la première randonnée a eu lieu en 2013 », rappelle-t-elle.

« Après deux ans de pandémie, c’était le fun de revoir tout le monde et de reprendre nos activités comme avant, ce fut une belle journée et c’est certain que ça va revenir l’an prochain », mentionne Steve Gosselin qui ajoute que la prochaine activité principale de financement de la fondation sera un concert mettant en vedette le groupe Korum, qui devrait normalement avoir lieu le 6 mai 2023 à la salle académique de la Maison de la culture de Saint-Damien.

« On va peut-être organiser de quoi cet hiver avec le Plastiques Moore, comme on l’a fait par le passé. Il y a plein de gens qui font des activités de financement et nous acheminent l’argent. Cela sans oublier la Buckland sur Gravelle, les dons du public par le biais de notre site web et la vente d’articles promotionnels (bracelets, chandails et gilets kangourou). »

« Après deux ans de pandémie, c’était le fun de revoir tout le monde et de reprendre nos activités comme avant, ce fut une belle journée et c’est certain que ça va revenir l’an prochain », mentionne Steve Gosselin qui ajoute que la prochaine activité principale de financement de la fondation sera un concert mettant en vedette le groupe Korum, qui devrait normalement avoir lieu le 6 mai 2023 à la salle académique de la Maison de la culture de Saint-Damien.

« On va peut-être organiser de quoi cet hiver avec le Plastiques Moore, comme on l’a fait par le passé. Il y a plein de gens qui font des activités de financement et nous acheminent l’argent. Cela sans oublier la Buckland sur Gravelle, les dons du public par le biais de notre site web et la vente d’articles promotionnels (bracelets, chandails et gilets kangourou). »

Le docteur Michon reconnaissant

Le docteur Bruno Michon, celui-là même qui avait traité la petite Alicia Mercier avant son décès il y a 10 ans, se dit toujours ému et touché par le soutien continuel de la fondation et de la communauté de Saint-Damien.

« La recherche en oncologie pédiatrique n’est financée par aucun gouvernement ou aucune entreprise pharmaceutique. Pour créer des équipes, faire venir et ouvrir des protocoles de recherche, puis les présenter à Santé Canada, ce n’est pas gratuit et ce n’est pas payé par l’hôpital non plus. En ce sens, des sommes comme celles d’aujourd’hui sont plus que les bienvenues », a-t-il indiqué en ajoutant que ces sommes aident également à assumer le salaire des infirmières et assistants de recherche (sept en tout) sous sa supervision.

M. Michon indique que la recherche a permis de bonnes avancées en oncologie pédiatrique au fil des ans, ce qui a permis le traitement de certains types de tumeurs. « Il y a beaucoup d’avancées et on le voit sur le terrain, mais pour certaines tumeurs, comme celle qu’avait Alicia, ça avance moins vite malheureusement », mentionne-t-il en rappelant que l’espoir demeure.

« Il y a 30 ans, on guérissait la leucémie à 30 % et aujourd’hui, c’est à 90 %. Il y a tumeurs qui sont moins faciles. Est-ce qu’on va arriver à 100 %, on l’espère. Chaque tumeur est différente et doit avoir son protocole. Celle d’Alicia, on a un cas par année à Québec, d’où l’importance de travailler ensemble pour faire avancer la recherche. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires