Saint-Cyprien: un orignal abattu pour rien ?

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Saint-Cyprien: un orignal abattu pour rien ?
Belle fille, comme on l’appelait, était appréciée des gens de Saint-Cyprien et des alentours qui pouvaient l’approcher sans problèmes, celle-ci semblant aimer le contact avec les humains, souligne-t-on. (Photo : gracieuseté)

NATURE. De nombreux résidents du secteur du 2e Rang, à Saint-Cyprien, déplorent le fait que des agents de la faune du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs auraient abattu, en fin d’avant-midi lundi, une femelle orignal à laquelle ils s’étaient attachés depuis plusieurs mois.

Résident du secteur, Martin Baillargeon explique que l’animal a été vu pour la première fois l’automne dernier, en pleine saison de la chasse.

« On pouvait l’approcher facilement. Je ne sais pas pourquoi, mais elle n’était pas farouche. On la voyait régulièrement dans le chemin, les gens s’étaient habitués à elle et s’arrêtaient. Quand on l’appelait, elle venait nous voir et on pouvait la flatter sans problèmes », explique M. Baillargeon qui ajoute que la femelle n’a jamais été agressive envers les gens.

« Si elle était malade, on aurait compris la logique derrière cette décision, mais elle ne l’était pas. Elle était super belle et elle n’avait pas de tiques ou quoi que ce soit d’autre, alors ils n’avaient qu’à la laisser faire », poursuit-il en ajoutant qu’elle se laissait approcher par les humains dont elle semblait apprécier la compagnie.

« Plein de gens la prenaient en photo ou faisaient des vidéos qu’ils mettaient sur les réseaux sociaux », précise-t-il en mentionnant qu’il avait reçu plein de messages de chasseurs et des alentours qui se sont dits surpris et déçus de cette décision.

Tout comme les citoyens du secteur, le maire Réjean Bédard a dit ne pas comprendre, lui non plus, la logique derrière cette décision des agents de la faune qu’il entend contacter, au cours des prochains jours, afin d’avoir des explications.

« Pourquoi tuer un animal qui n’était ni malade ni agressif ? On n’a pas tellement d’orignaux de libres dans le coin qu’ils auraient pu laisser faire », affirme-t-il en ajoutant qu’une femelle comme celle-ci aurait pu donner de 25 à 35 rejetons sur une période de 15 ans.

« Ça me semblait une femelle de l’an passé. Elle manquait peut-être d’attention et elle semblait aimer cela se faire caresser. Elle avait les oreilles debout et regardait partout, ce qui n’est pas le comportement d’un animal agressif. »

Explications du ministère

Porte-parole au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Sylvain Carrier mentionne que le comportement de l’orignal en question a été associé au fait qu’il soit infecté par le ver des méninges, un parasite. « Ce parasite peut non seulement être fatal à l’orignal, mais il provoque également une désorientation et une diminution, voire une perte de méfiance envers l’homme, ce qui présente un risque à la sécurité du public. Dans les circonstances, après avoir validé des agissements de l’animal et par l’apport d’information du public, les agents de protection de la faune ont dû procéder  à l’abattage de l’animal en fin d’avant-midi le 29 mars afin d’assurer la sécurité de la population », a-t-il tenu à préciser par courriel.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
11 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
donald fortier
donald fortier
1 année

les agents de la faune toute que des heros tue un orignal tranquil qui n’est pas malade et ne fait aucun mal

Donald
Donald
1 année

Je comprends pas que même un agent qui est pour protéger la faune ne s interoge pas avant d agir manque d intelligence et peur de perdre son emploi voyons maudit faut allumer

donald fortier
donald fortier
1 année
Répondre à  Donald

c’est sure car a se ritme la il vont detruire la faune

Céline
Céline
1 année
Répondre à  Donald

protection Un orignal qui va vers les humains peut être atteint du ver des méninges. Le cas échéant, l’animal devra être abattu par la protection de la faune

Donat lavoie
Donat lavoie
1 année

Quelque fois les décisions de l’homme ne sont pas toujours les bonne

Céline
Céline
1 année

Cette animal était très malade il avait le ver du méninge,,c’est un cadeau qui lui on fait en abrégeant ces souffrances, aller voir sur inernet , ver du méninge , vous aller comprendre.

Isabelle Lessard
Isabelle Lessard
1 année
Répondre à  Céline

C’est ce que les agents de la faune disent pour se défendre… voyons donc, elle n’était pas malade du tout!😡

Céline
Céline
1 année

Il faut pas croire tout se qu’on lit dans les journaux à ce que je peux voir

Céline
Céline
1 année

Un orignal qui va vers les humains peut être atteint du ver des méninges. Le cas échéant, l’animal devra être abattu par la protection de la faune

Étienne
Étienne
1 année
Répondre à  Céline

j’ai vécu exactement la même chose sur ma ferme, une femelle qui avait un parasite du cerveau (confirmé par autopsie), ce qui changeait son comportement

Martin
Martin
1 année

Ils ont fait leur job. Cette maladie peut entrainer la mort complet du cheptel.