Saint-Michel : un deuxième groupe souhaite occuper le vieux presbytère

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Saint-Michel : un deuxième groupe souhaite occuper le vieux presbytère
Gabrielle Charron et Gabriel Tanguay devant le presbytère de Saint-Michel où ils souhaiteraient implanter un projet distinct intitulé Culture et Troquet. (Photo : La Voix du Sud – Serge Lamontagne)

PATRIMOINE. Moins d’un mois après que les Amis du Presbytère aient fait part de leur volonté de transformer et mettre en valeur le presbytère de Saint-Michel, un autre groupe lève la main et fait part de son intention de déposer, après les élections municipales de novembre, leur propre solution pour ce bâtiment ancestral construit en 1739.

Le groupe des « 4 Gabriel », comme on les appelle dans la localité, est formé de Gabrielle Charron, ancienne directrice artistique de la Maison de la culture de Bellechasse, ainsi que de Gabriel Tanguay, Jean-Gabriel Théberge et Gabriel Pouliot.

Ceux-ci ont décidé, il y a un an, de joindre leurs forces afin de réaliser un concept qui pour le moment a pris l’appellation « Culture et Troquet » et abriterait un centre de diffusion d’art et du patrimoine ainsi qu’un troquet, lieu de rencontre où l’on peut prendre un verre, un café ou une coupe de vin en famille ou entre amis.

« Je me suis installée à Saint-Michel en juin 2017. Le presbytère était déjà la propriété de la municipalité à ce moment et comme j’avais déjà un peu d’expérience dans le domaine, j’ai décidé de monter un premier projet visant l’occupation du presbytère. Je voulais transformer l’ensemble du bâtiment en immense centre de diffusion d’art, un peu à l’image de celui où j’avais travaillé à Saint-Nicolas par le passé. Une fois mon projet monté, j’ai rencontré le conseil municipal afin de le leur présenter. Je n’avais pas encore de plan d’affaires à ce moment, mais je voulais leur partager mes idées », indique-t-elle en mentionnant qu’elle avait reçu un appui moral du conseil, à ce moment.

Tout en montant son plan d’affaires, Mme Charron dit avoir été approchée par le Comité du presbytère, formé de différents résidents de Saint-Michel. « Au fil de mes discussions avec eux, j’ai compris que si le centre de diffusion était une bonne idée à leurs yeux, ils voulaient quelque chose de plus communautaire, d’accessible à l’année. »

Les quatre promoteurs du projet Culture et Troquet : Gabrielle Charron, Gabriel Tanguay, Gabriel Pouliot et Jean-Gabriel Théberge, à l’avant. (Photo : Nicolas Morin)

Unir ses forces

C’est à ce moment que Gabriel Tanguay, son voisin, lui fait part de son projet de troquet. Au fil des discussions, les deux promoteurs ont décidé de s’unir afin de réaliser un projet commun, dans le presbytère.

« Ça faisait un beau mariage. On avait un projet privé d’un bord, puis un autre mené par un organisme sans but lucratif », mentionne-t-elle en précisant que Gabriel Tanguay et ses associés travaillent présentement à la réalisation de leur plan d’affaires.

« On veut quelque chose de sympathique et de convivial qui sera respectueux du presbytère et où on peut prendre un verre tout en lisant un bon livre ou en jouant à des jeux de société. On aimerait aussi y amener des prestations musicales ou artistiques, car ça serait un lieu tout indiqué pour cela », poursuit Mme Charron.

Le volet culture deviendrait, selon Mme Charron, un lieu divisé en trois espaces distincts avec un centre de diffusion qui pourrait abriter des expositions permanentes comme celle de Daniel Pouliot et Simone Corriveau (ancien Musée du Voiturier), qui est propriété de la Municipalité, ainsi qu’une exposition sur l’histoire de Saint-Michel, qui se tiendrait dans la partie troquet, avec une nouvelle thématique aux trois ou quatre mois. Un dernier espace deviendrait un lieu d’exposition temporaire auquel pourrait s’ajouter une boutique de produits du terroir et de créations réalisées par des artistes de la région Chaudière-Appalaches.

« Ce que l’on souhaite par notre intervention, c’est de montrer que nous sommes là et faire part de notre vision qui est axée sur la préservation du presbytère et de son environnement actuel. »

Le groupe des quatre Gabriel entend profiter des prochaines semaines pour être plus présent sur la place publique, que ce soit par le biais des médias écrits et électroniques, ou encore via les réseaux sociaux où les gens peuvent découvrir une vidéo professionnelle relatant leur projet.

Le quatuor entend présenter officiellement son projet au conseil municipal tout de suite après les élections de novembre afin, mentionne-t-on, que celui-ci ne devienne pas un enjeu électoral.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires