Sainte-Sabine: belle réponse du public à la journée portes ouvertes de l’UPA

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Sainte-Sabine: belle réponse du public à la journée portes ouvertes de l’UPA
Annie Ricard, copropriétaire de la Distillerie Ste-Sabine, répondant aux questions des visiteurs dans la boutique. (Photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne)

AGRICULTURE. Entre 800 et 900 personnes selon le décompte officiel, sinon davantage, ont pris part à la troisième journée portes ouvertes « Mangeons local » de l’Union des producteurs agricoles (UPA) à se tenir en Chaudière-Appalaches cet été. Celle-ci se déroulait à Sainte-Sabine, le dimanche 11 septembre dernier.

Pour l’occasion, les visiteurs pouvaient découvrir la Distillerie Ste-Sabine tout en profitant de la cinquième étape du Marché fermiers des Etchemins qui regroupait une quinzaine d’exposants venant des quatre coins de la MRC.

« On a mis la barre haute pour cette activité. On voulait que les gens apprécient leur visite chez nous, que ce soit à la hauteur de nos attentes et de celle du Marché fermier des Etchemins. C’était une journée importante pour nos deux organisations », indiquait le copropriétaire de la distillerie, Pascal Charette, au lendemain de l’activité.

Ainsi, à compter de 9 h le dimanche matin, les exposants du marché fermier étaient présents afin de présenter leurs produits et services au public. L’activité portes ouvertes de la distillerie débutait, pour sa part, à 10 h.

« Les gens ont pu déguster nos produits, puis découvrir notre entrepôt et les cuves de fermentation, qu’ils ne peuvent voir en temps normal. Après un passage dans l’aire de réception, on leur faisait découvrir notre alambic et notre embouteilleuse avant de les inviter dans la partie boutique où ceux qui le désiraient pouvaient acheter leurs produits préférés », précise M. Charette en ajoutant que ceux qui le désiraient pouvaient prendre l’une des deux navettes les menant à son érablière du rang Saint-Charles, à Saint-Magloire.

« On a pu montrer aux gens les différents équipements dont nous disposons, dont une machine unique dans la région et au Québec permettant de filtrer l’eau d’érable qui, sous le même principe que l’ultra-lait, permet d’enlever les bactéries présentes dans l’eau et d’assurer sa conservation pour une plus longue période », affirme-t-il en saluant le travail des membres de sa famille et des 37 bénévoles présents, sans oublier ceux du marché fermier.

« Tout cela a permis une bonne circulation des gens lors des visites et nos bénévoles étaient très consciencieux. Ils venaient nous voir, au besoin, pour encore mieux répondre aux questions du public », poursuit l’entrepreneur qui, s’il ne pouvait encore tracer de bilan précis quant aux ventes de la journée, s’est dit plus que satisfait à ce niveau. Il se réjouit également que des visiteurs de partout au Québec soient venus faire leur tour et aient pu découvrir Sainte-Sabine et la MRC des Etchemins.

Maintenant que cette activité est terminée, l’entreprise se préparera, entre autres, pour l’entrée de sa nouvelle boisson, le Mont Le Bonnet, dans les SAQ, ainsi que sa participation à une exposition spécialisée sur les vins et spiritueux qui aura lieu plus tard cet automne à Chicago, en Illinois.

Activité positive selon l’UPA

Il va sans dire que les organisateurs du Marché fermier des Etchemins se réjouissaient de l’affluence à cette journée portes ouvertes qui avait été précédée, dans les semaines précédentes, de quatre autres rencontres (deux à Saint-Prosper et deux à Lac-Etchemin) où les producteurs et transformateurs agroalimentaires etcheminois pouvaient faire découvrir leurs produits et services au public. Trois autres activités similaires sont le samedi 17 septembre à Saint-Zacharie ainsi que les 24 septembre et 1er octobre à Sainte-Justine.

« Nos exposants étaient heureux, c’est de loin notre meilleure affluence de la saison », indiquait la présidente du Marché fermier, Andréanne St-Pierre. « Avec la distillerie, on se complétait bien. Avec le restaurant La Grille, l’Érablière Jad’Or et Verso Microbrasserie, les gens pouvaient prolonger leur séjour, s’asseoir, bien manger et boire », poursuit-elle en rappelant que le marché public etcheminois permettait aux exposants de créer des liens entre eux et de développer ensemble des projets à long terme.

De passage à Sainte-Sabine pour l’occasion, le président de l’UPA Chaudière-Appalaches, James Allen, abondait dans le même sens. « C’est formidable d’avoir une journée comme cela, de voir que le Syndicat des Etchemins mette en valeur les producteurs de la région et que l’on puisse découvrir toute la diversité qu’on y retrouve. J’ai visité la distillerie et c’est certain que je vais revenir. On a là un beau portrait de l’agriculture d’aujourd’hui. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires