La vaccination en entreprise est débutée

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
La vaccination en entreprise est débutée
La vaccination s'étant maintenant aux entreprises. (Photo : Archives)

SANTÉ. Alors que le cap des 100 entreprises aux prises avec une éclosion a été franchi jeudi dernier, le CISSS Chaudière-Appalaches a étendu son offre de vaccination aux entreprises il y a quelques jours à la suite d’une baisse de la demande au niveau du vaccin AstraZeneca dans les derniers jours.

Pour se faire, le CISSS a communiqué avec des entreprises du secteur agroalimentaire et de grandes entreprises pour vérifier l’intérêt. La réponse des entreprises a été immédiate. « Comme nous avons un nombre de doses limité, le lien se fait avec les ressources humaines et, au-delà des travailleurs essentiels, nous sommes allés aussi vers des entreprises où nous savions que nous aurions un bon volume de travailleurs. Nous avions déjà planifié des endroits pour aller vacciner les travailleurs de 55 ans et plus. Maintenant, nous devons nous limiter pour voir quelles sont les personnes priorisées », explique Sandra Morin, affectée à la coordination de la vaccination.

Ainsi, des entreprises comme Exceldor à Saint-Anselme, l’usine Vachon à Sainte-Marie et les Aliments Breton à Scott et Saint-Narcisse ont déjà reçu la visite d’équipes-mobiles. D’autres entreprises seront visités dans les jours à venir, dont le Spécialiste du bardeau de cèdres à Saint-Prosper, les industries Bernard de Saint-Victor et MAAX à Tring-Jonction, ce jeudi. Beaubois-Pomerleau, Manac et Boa Franc à Saint-Georges, Maibec de Saint-Romuald et MAAX à Sainte-Marie et d’autres seront visitées au cours des prochains jours.

« La réponse des entreprises est généralement positive, car la plupart voit la valeur ajoutée du vaccin, en sus des autres mesures déjà en place. Il est évident que les dirigeants craignent des éclosions dans leur milieu de travail. Depuis le début, nous voulions des équipes en mobilité, ce qui existait déjà pour la vaccination des gens en résidences pour aînés. Nous avons dû prendre un nombre limité d’engagements étant donné les limites que nous avons en termes de vaccins », ajoute Mme Morin.

Dès le début mai toutefois, ces équipes mobiles devraient de nouveau être affectées à la vaccination dans les résidences de personnes âgées pour administrer la deuxième dose des vaccins prévue. « Les équipes retourneront remplir cette mission avant de retourner en entreprise. Dès que cette étape sera terminée, nos équipes retourneront en entreprises ou autres. Plusieurs opportunités vont s’offrir à nous à ce moment-là. »

La Beauce demeure le point chaud de la région

La MRC Beauce-Sartigan demeure l’endroit de la région où l’on retrouve le plus de cas actifs en Chaudière-Appalaches, devançant la Ville de Lévis pour une seconde journée.

On retrouve en Beauce 56,7 % de toutes les nouvelles infections de la région, réparties ainsi : Beauce-Sartigan (56), La Nouvelle-Beauce (24) et Robert-Cliche (17). Suivent dans l’ordre Lévis (35), Lotbinière (11), Bellechasse (9), Les Appalaches (8), Montmagny (6), Les Etchemins (4) et L’Islet (1).

Les hospitalisations sont en baisse de deux, pour un total de 40, avec maintenant 15 personnes (+1) aux soins intensifs. On déplore trois décès supplémentaires pour un total de 307.

Au cours de la journée d’hier, 5919 doses de vaccins ont été données pour un total de 130 070.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires