Port du masque à l’extérieur: Legault précise le décret

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Port du masque à l’extérieur: Legault précise le décret
Le premier ministre, François Legault (Photo : Archives)

SANTÉ. Le premier ministre du Québec, François Legault, a tenu à apporter des modifications au décret sur l’obligation du port du masque à l’extérieur. Certaines mesures étant incohérentes, celles-ci ont donc été modifiées.

« J’ai donc demandé de préciser le décret pour que cette obligation (port du masque à l’extérieur)  s’applique seulement aux situations où il peut être difficile de respecter en tout temps la distance de deux mètres avec des personnes qui n’habitent pas avec nous », a écrit le premier ministre Legault sur les médias sociaux en après-midi.

Il n’est donc plus nécessaire de porter le masque à l’extérieur dans une situation où on est certain de toujours rester à plus de deux mètres, par exemple le tennis, le golf ou assis dans un parc.

De plus, les couples qui n’habitent pas à la même adresse, « mais qui entretient des relations intimes n’a pas à porter un masque. Pas plus qu’une personne seule qui s’est greffée à une bulle familiale », souligne M. Legault. Les marcheurs respectant toujours la distanciation avec une autre personne peuvent également s’en passer. Il ajoute que les policiers vont exercer leur jugement avant de sanctionner des contrevenants.

Une seule entreprise visée pour la vaccination

Par ailleurs, l’âge moyen des gens hospitalisés en Chaudière-Appalaches est à la baisse, confirme le CISSS Chaudière-Appalaches.  Il est difficile de dire si les durées d’hospitalisation seront plus longues. « Il n’y a presque plus de 70 ans et plus hospitalisés pour la COVID et notre population nécessitant des soins est présentement des 40 à 69 ans. »

Si les éclosions en milieu de travail se retrouvent actuellement en haut du pavé, elles se situent dans différents types d’établissements, notamment des commerces et des entreprises de petite et moyenne taille. Dans un communiqué émis mardi en fin de journée, la porte-parole en matière de santé, Marie Montpetit, estimait que le gouvernement caquiste pourrait en faire plus pour prévenir les éclosions.

Elle suggérait d’accélérer la cadence de vaccination pour tous les groupes en travaillant avec les entreprises de la région pour permettre le déploiement de lieux de vaccination supplémentaires. « Alors que 450 entreprises avaient levé la main au gouvernement, seulement une a été retenue dans Chaudière-Appalaches, soit le pôle Desjardins, et aucune dans la Capitale-Nationale. »

Favoriser le dépistage dans les lieux d’éclosion en déployant massivement des tests rapides dans les entreprises et prévoir des tests rapides pour les écoles ainsi que des purificateurs d’air, et ce, dès la reprise des classes en présentiel, font partie des solutions soulevées par l’opposition libérale.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires