Un beau défi pour Dominique Vien

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Un beau défi pour Dominique Vien
Dominique Vien est la nouvelle ministre du Tourisme

POLITIQUE – La députée de Bellechasse, Dominique Vien, effectue un retour au conseil des ministres à titre de ministre du Tourisme et ministre responsable de la région Chaudière-Appalaches.

Confirmée dans ses nouvelles fonctions en milieu de semaine dernière, Mme Vien s’est dite heureuse de ce nouveau mandat qu’elle a qualifié de beau défi. « L’offre touristique à l’échelle du Québec est très diversifiée et cela est très stimulant », mentionne-t-elle, ajoutant que sa mission sera de travailler à la mise en valeur de cette offre touristique non seulement ici et au Canada, mais aussi à l’international.

Comme le nouveau gouvernement Couillard entend ramener le Plan nord à l’avant-plan de ses priorités, elle ajoute qu’un important volet touristique y est attaché et qu’elle entend s’y attarder tout particulièrement.

La députée de Bellechasse prenait les derniers jours pour s’initier aux dossiers de son nouveau ministère ainsi qu’au plan d’action sur le développement touristique, mis de l’avant par l’ancien gouvernement libéral, qui lui servira de base de travail. « Avec nos attraits, nos quatre saisons et un plan bien défini, nous avons tous les outils pour que cette industrie développe son plein potentiel », signale la nouvelle ministre.

Le tourisme chez nous

Cette dernière rappelle toutefois, comme l’a mentionné son chef Philippe Couillard, « qu’à la base, nous sommes des députés et que notre mandat est d’aider nos concitoyens. J’ai une solide équipe derrière moi au bureau de Saint-Malachie et rien ne va changer à cet égard. »

La députée de Bellechasse croit d’ailleurs que le tourisme peut devenir un levier économique important pour sa circonscription, notamment pour la MRC Les Etchemins.

« Nous avons des attraits de qualité et des paysages à couper le souffle, une piste cyclable très populaire et une autre qui pourrait voir le jour dans les Etchemins. Cela sans oublier nos clubs de golf, nos centres de ski et autres », poursuit Dominique Vien qui se réjouit d’avoir hérité d’un ministère à dimension plus humaine qui emploie moins de 300 employés et des bureaux à Québec et Montréal, sans aucune direction régionale.

Dutil ignoré

Notons que Dominique Vien et son collègue Laurent Lessard (Lotbinière-Frontenac), qui est à la tête du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, sont les deux seuls ministres issus de la région Chaudière-Appalaches. Mme Vien n’a pas voulu commenter le sort réservé à son collègue de Beauce-Sud, Robert Dutil, ignoré pour un poste de ministre.

« C’est la prérogative du premier ministre et nous n’avons pas de contrôle là-dessus », s’est-elle contenté de dire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires