Un demi-siècle pour I. Thibault Inc.

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne

SAINT-DAMIEN – Fondée en 1963 par Irénée Thibault, l’entreprise I. Thibault célèbre son demi-siècle d’existence et poursuit son développement à l’international.

Plus de 180 personnes ont assisté, le samedi 16 novembre, à une fête soulignant les 50 ans de cette entreprise spécialisée dans la conception, la fabrication et la réparation de moules à injection de plastique.

Le maire de Saint-Damien, Hervé Blais, a souligné l’esprit visionnaire du fondateur. "Il y a 50 ans, vous avez créé une entreprise qui allait devenir un fleuron de l’entrepreneuriat bellechassois, une entreprise de classe mondiale », a-t-il mentionné.

L’actuel PDG de l’entreprise Marc Thibault, a salué le travail et le sens des affaires de son père, maintenant âgé de 88 ans. « Ça prenait une certaine dose de courage, à l’âge de 38 ans et avec 10 enfants à l’époque (deux autres se sont ajoutés par la suite) pour quitter un emploi stable chez IPL et partir à son compte avec pas grand-chose. Le potentiel était là et tu as su voir clair. »

I. Thibault est d’ailleurs l’une des nombreuses entreprises qui ont vu le jour dans le sillage d’IPL, au fil des ans. Après sa retraite du monde des affaires, le fondateur a été remplacé, successivement, par trois de ses enfants, soit Pierre, Lise et Marc qui maintenant voit aux bonnes affaires de l’entreprise. Deux autres de ses fils, Denis et Guy-Paul, ont aussi joué un rôle important au sein de celle-ci.

Livre sur Irénée Thibault

Cette rencontre, qui avait lieu au siège social de Saint-Damien, réunissait de nombreux membres de la famille Thibault, des proches et amis, le personnel ainsi que de nombreux clients et fournisseurs, certains provenant du Mexique.

Les membres de la famille Thibault ont profité de cette occasion pour lancer un livre portant sur l’histoire du fondateur. Intitulé « Le parcours d’un bâtisseur », celui-ci raconte le parcours personnel, social et professionnel d’Irénée Thibault qui a débuté sa carrière dans le domaine des plastiques en 1952.

Les propos et confidences de ce dernier, ainsi que ceux de ses proches, ont été recueillis par Caroline Beauchamp, rédactrice originaire de Montréalaise, qui a ensuite réalisé un premier jet. La bibliographie, publiée à 250 exemplaires, a été réalisée par ses filles, Lyse et Sylvie.

Ému et touché par toute cette attention, M. Thibault a remercié tous ceux et celles qui l’ont côtoyé au fil de sa carrière, réservant ses meilleurs mots pour ses enfants et sa conjointe, Thérèse Rouleau. « Sans elle, tout cela n’aurait pas été possible », a-t-il précisé.

Développement à l’international

Outre le siège social de Saint-Damien, où travaillent une soixantaine de personnes, ITI possède des bureaux à Lévis, au Mexique et en Chine, où travaillent cinq personnes.

Marc Thibault souligne que de 50 à 60 moules sont produits annuellement à l’usine de Saint-Damien, contre une centaine du côté de la Chine, « où les prix sont intéressants et nous permettent de poursuivre notre expansion à l’international. »

ITI profitera d’ailleurs de cette présence en Chine pour développer davantage le marché indien qui, ajoute M. Thibault, démontre un grand potentiel.

Des démarches très sérieuses sont aussi en cours afin d’acquérir un partenaire mexicain, ce qui permettrait à l’entreprise d’accéder au marché de l’automobile, très présent à cet endroit.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires