Une usine de granules de bois verra le jour dans Les Etchemins

Par Andre Poulin
Une usine de granules de bois verra le jour dans Les Etchemins

Le D.G. du CLD des Etchemins

Une petite unité de fabrication de granules de bois commandant un investissement de l’ordre de 300 000 $ devrait voir le jour dans Les Etchemins au cours des prochains mois.

C’est ce qu’a annoncé aux maires des Etchemins, le D.G. du CLD des Etchemins, Yvon Lévesque, lors de leur rencontre mensuelle du mercredi 10 avril.

M. Lévesque s’est alors félicité de cette initiative d’un groupe d’hommes d’affaires des Etchemins, qui permettra la mise en place d’une petite unité de production de granules de bois ayant une capacité de production d’environ 5 000 tonnes de granules par année et qui emploierait 2 ou trois personnes..  Cette dernière permettra à la fois de développer une expertise régionale dans ce type de production et de mettre en valeur la biomasse forestière omniprésente dans Les Etchemins, dont 80 % du territoire est forestier.

«Une pareille usine de granules permettra de répondre à la demande d’institutions comme le CSSS des Etchemins, dont la consommation annuelle de granules est estimée à 1 200 tonnes, la municipalité de Sainte-Aurélie, où elle serait de 170 tonnes, ou encore, de l’église de Lac-Etchemin qui en utiliserait 50 tonnes, tout en créant des emplois et en valorisant la biomasse forestière» expliquait Yvon Lévesque, qui soulignait aussi l’énorme potentiel de consommation de granules des 200 acériculteurs etcheminois pour la transformation de l’eau d’érable de leurs 1,3 million d’entailles.

«La demande potentielle pour des granules de bois est donc bien présente dans Les Etchemins, mais encore faut-il que cette demande se concrétise en commandes pour la future entreprise de production de granules, ce qui ne pourra se faire que si le milieu se mobilise pour utiliser cette forme d’énergie» poursuit M. Lévesque, qui invita les maires des Etchemins à faire la promotion de cette forme d’énergie auprès des entreprises et particuliers de leur municipalité, car expliquait-il : «Ca prend une mobilisation du milieu» pour supporter ce genre d’entreprise» dont le CLD entend appuyer financièrement l’implantation.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires