Archives Bellechasse : une quête profitable en 2018

Archives Bellechasse : une quête profitable en 2018

Pierre Lefebvre est entouré de Philippe Lambert et Éric Légaré-Roussin, deux des trois étudiants qui ont participé au projet Archives Bellechasse cet été. Gabriel Robert-Drissen, absent sur la photo, complétait l’équipe.

Crédit photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne

HISTOIRE. Lancé en 2017 par la Société historique de Bellechasse, le projet Archives-Bellechasse a connu une progression plus qu’intéressante au cours du dernier été.

Divers étudiants en histoire et en archivistique ont été embauchés, au cours des deux dernières années, afin d’amasser des fonds privés d’archives et de les rendre disponibles au public via le portail d’Archives Bellechasse (https://www.shbellechasse.com/Archives_Bellechasse/index.html).

L’implantation d’un véritable centre d’archives, sur le territoire de la MRC de Bellechasse, demeure toutefois une priorité pour l’organisme, rappelle le responsable du projet, Pierre Lefebvre.

Au cours des deux derniers étés, les étudiants embauchés par la Société historique ont collecté, inventorié, numérisé et décrit des milliers de documents d’archives soumis par des citoyens, familles, organisations et entreprises de la région. En 2017, ils ont effectué entre 6 000 et 7 000 numérisations, contre 10 000 cette année.

«Tous ces documents sont autant de traces laissées dans le passé pour éventuellement permettre à des historiens de mieux comprendre et d’expliquer l’évolution de notre communauté», précise M. Lefebvre qui ajoute que dans Bellechasse, les municipalités, la commission scolaire, la communauté religieuse des Sœurs NDPS, ainsi que deux fabriques paroissiales traitent depuis longtemps leurs propres archives.

Formation spécifique

À la Société historique de Bellechasse, on souligne que tous les vieux documents ne sont pas nécessairement des archives d’intérêt. Il faut toutefois savoir les identifier, les traiter, les protéger et les transmettre. À cet égard, l’organisme organisera, au cours de l’automne, des cours d’initiation à la gestion des archives privées dans plusieurs municipalités de Bellechasse. Ces activités de formation seront annoncées dans les journaux locaux.

Dans les prochains mois, la SHB entend également sensibiliser la MRC et ses municipalités à l’importance de bien gérer leurs archives, d’autant plus qu’on ne retrouve aucun spécialiste œuvrant dans ce domaine sur l’ensemble du territoire. Une rencontre à cet effet aura lieu en septembre.

Nouvelle ressource

Pour cet automne, la SHB a recruté sa première archiviste professionnelle, Clara Tremblay-Frenette de Beaumont, qui vient de terminer une maîtrise en histoire et archivistique à l’Université Laval. Cette dernière poursuivra le travail amorcé par les étudiants et dispensera la formation auprès des personnes et organismes intéressés.

Mme Tremblay-Frenette sera en poste pour les cinq prochains mois et continuera à œuvrer dans les locaux fournis par la municipalité de Beaumont.

Toute personne croyant posséder des documents historiques pertinents à la constitution du centre d’archives virtuel est invitée à communiquer avec les responsables du projet par courriel ou par téléphone. Rappelons que la réalisation du projet «Archives Bellechasse» est rendue possible grâce à l’aide financière de plus de 50 000 $ apportée par divers partenaires.

Poster un Commentaire

avatar