Des espaces de bienveillance dans Les Etchemins

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Des espaces de bienveillance dans Les Etchemins
Le nouvel Espace de bienveillance de Saint-Magloire, une première dans Les Etchemins, a été inauguré le mardi 15 juin. (Photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne)

AÎNÉS. Profitant de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées qui se déroulait le 15 juin, un comité d’intervenants municipaux et communautaires, en collaboration le CISSS de Chaudière-Appalaches, a lancé le premier « espace de bienveillance des Etchemins ».

Situé à proximité de la salle municipale de Saint-Magloire, il s’agit d’un espace public intergénérationnel où des gens de tout âge pourront se rencontrer afin de discuter et en apprendre davantage sur les aînés qui s’y retrouveront.

À Saint-Magloire comme pour ceux qui seront éventuellement aménagés à Saint-Camille et Saint-Luc, on y retrouve deux bancs positionnés à 45 degrés pour favoriser les conversations et les rencontres, un bac à fleurs mauves, couleur de la lutte à la maltraitance, ainsi qu’un panneau sur lequel un message de sensibilisation à la bienveillance est gravé.

Les intervenants concernés et ceux du CISSS, dont le directeur général Patrick Simard, ont rappelé que la maltraitance envers les aînés était un sujet qui inquiétait de plus en plus les gens, partout en province, et que la MRC des Etchemins n’échappait pas à cette réalité.

À cet effet, les membres du comité ont mentionné que ces nouveaux espaces de bienveillance, qui sont uniques aux Etchemins pour le moment, visent à la fois à promouvoir la bienveillance envers les aînés, mais aussi à sensibiliser la population contre les épisodes de maltraitance dont plusieurs personnes âgées peuvent être victimes.

On rappelle d’ailleurs que selon des données récentes, entre 4 et 7 % des aînés vivant à domicile pourraient être victimes de maltraitance.

Soulignons enfin que le projet, qui a coûté un peu plus de 10 000 $, a été financé par différents partenaires dont la députée Stéphanie Lachance, le CISSS de Chaudière-Appalaches, « On bouge » de Saint-Camille et Saint-Luc, ainsi que par les municipalités de Saint-Magloire, Saint-Luc et Saint-Camille.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires