Du théâtre cet été à Beaumont – St-Michel

Eric Gourde 
redaction@lavoixdusud.com

Du théâtre cet été à Beaumont – St-Michel
Les comédiens de la pièce, Carl Béchard, Éric Cabana, Caroline Dardenne et Isabelle Drainville en pleine séance de lecture. (Photo : gracieuseté - Iann Gouger)

CULTURE. Le théâtre revivra cet été à Beaumont – St-Michel après deux étés où la pandémie a mis un frein à bien des initiatives culturelles. Les planches reprendront vie dès le 28 juin prochain avec la pièce UNE HEURE DE TRANQUILITÉ.

Les deux dernières saisons estivales étant touchées par la pandémie, le site culturel a dû cesser complètement ses activités, les mesures sanitaires ne permettant pas les représentations. Pour le propriétaire du Théâtre Beaumont – St-Michel, Claude-André Roy, il aurait été impensable de présenter quoi que ce soit.

 » La première, 2020, c’était un arrêt complet et nous avions notre meilleure prévente à vie en seulement une douzaine de jours. Nous n’avions pas encore commencé les répétitions, mais avions passablement de travail préparatoire de réalisé. En 2021, la quantité de gens que le gouvernement nous permettait représentait environ 25 % de notre capacité habituelle. Nous aurions perdu au minimum 600 000 $. Notre cycle de travail est sur toute l’année « , résume-t-il.

La pièce qui sera présentée cet été sera celle qui était prévue en 2020, soit UNE HEURE DE TRANQUILITÉ, qui raconte l’histoire d’un dentiste et va bientôt prendre sa retraite. M. Roy estime qu’il s’agissait d’un incontournable.  » On revient avec presque la même distribution, sauf que certains comédiens avaient d’autres engagements. Il y a occasionnellement un jeu de chaise musicale à ce niveau, ce n’est pas une surprise. Nous avions ¼ de million de dépensé en production quand le premier ministre a annoncé la pandémie il y a deux ans. Nous pourrons reprendre une partie de cela uniquement quand nous présenterons la production cet été. « 

M. Roy indique avoir investi pour que les gens dans la salle soient dans les conditions les meilleures en termes de confort et de qualité de l’air. Des améliorations au système de ventilation et de la climatisation de la grande salle, de même que l’entretien du site et de l’emplacement en général ont meublé les derniers mois.  » Nous avions des inquiétudes par rapport au Covid, alors on réduit grandement les chances qu’il y ait une contamination dans les lieux. L’alimentation en air frais était une priorité. On recycle l’air que l’on refroidit ensuite pour le ramener dans la grande salle. On va ainsi quadrupler l’entrée d’air frais en plus d’avoir ajouté des lampes germicides, ce qui tue à la fois les microbes, les moisissures et les virus. « 

Claude-André Roy espère que la prochaine saison permettra au Théâtre Beaumont – St-Michel de retrouver ses lettres de noblesse, les deux dernières années ayant passablement touché le milieu culturel en général.  » Nous ne sommes pas les premiers dans l’histoire à avoir des coups comme celui-là. Il faut un peu comme recommencer. Nos fonds accumulés nous ont permis de ne pas faire faillite. Beaumont – St-Michel est un investissement privé, alors le théâtre aujourd’hui vaut zéro. Il n’y a que le terrain qui a de la valeur. Le théâtre a une réputation, une identité, mais sa valeur marchande n’est plus celle d’il y a deux ans. Prédire l’avenir est difficile. Nous sommes toujours à risque. « 

Il estime toujours que l’accueil et le site sont ses meilleurs outils.  » La pièce débute à 20 h le soir, mais les gens arrivent à 3 h l’après-midi pour repartir vers 22 h le soir. Venir au Théâtre Beaumont – St-Michel est une tradition pour plusieurs. On a une base de clientèle qui vient chaque année qu’on a construit, alors financièrement, le théâtre était une entreprise relativement stable et qui avait des sous pour maintenir les bâtiments et ses opérations. « 

A-t-il des craintes que les gens aient adopté de nouvelles habitudes ?  » Oui, mais les autres théâtres nous disent que les gens veulent revenir. Je pense que l’on va passer à travers et je fais confiance à la fidélité des gens. On espère atteindre 80 % des gens qui reviendront au théâtre. On verra bien. « 

Avec la pièce UNE HEURE DE TRANQUILITÉ, le public aura le plaisir d’y retrouver la distribution composée de Carl Béchard, Éric Cabana, Caroline Dardenne, Isabelle Drainville, Denis Marchand et Gabriel Simard jusqu’au 20 août 2022. Une deuxième pièce prendra aussi l’affiche alors que Marcel Leboeuf fera escale à Beaumont – St-Michel dès le 25 août comme comédien, conférencier et improvisateur. On dit qu’il en a long à raconter sur les histoires étranges et cocasses qui se sont déroulées sur la Rive-Sud du fleuve tout comme dans sa propre vie d’ailleurs. À la suite de cette première escale au Théâtre Beaumont – St-Michel, il enchaînera avec des représentations un peu partout au Québec.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires