Mélanie Fortin lance «Elle danse avec la folie»

Par Andre Poulin

Près d’une centaine de personnes ont assisté, le dimanche22 mai, au lancement du «Elle danse avec la folie» le premier roman de la Lacetcheminoise, Mélanie Fortin.

Publié à 2 000 copies par Les Édifions JCL du Saguenay, ce roman de 320 pages a été retenu parmi les six à sept cents manuscrits,  qui sont soumis annuellement à cette maison d’édition, qui publie bon an mal an une vingtaine d’ouvrages littéraires.

L’auteure Mélanie Fortin est évidemment comblée d’avoir vu son manuscrit retenu parmi la créations littéraires proposées aux  Éditions JCL.  Il s’agit pour elle d’une reconnaissance explicite de ses qualités d’écrivaines, elle qui avait publié en 2001 un recueil de poèmes intitulé «La caresse des mots», à compte d’auteur.

Présent lors du lancement du livre de Mélanie au Manoir Lac-Etchemin, Stéphane Aubut, l’adjoint à l’édition a d’ailleurs souligné que Mme Fortin avait démontré beaucoup d’enthousiasme et de détermination tout au long du processus qui a mené à la publication de ce roman, qui ne pourra faire autrement que de laisser sa trace dans vos cœurs, selon son auteure.

Cette dernière a d’ailleurs profité de l’occasion pour remercier son éditeur Jean-Claude Larouche d’avoir cru en elle,  son adjoint à l’édition, Stéphane Aubut, qui l’a guidée avec talent, patience et bonne humeur pour peaufiner son roman, son conjoint, ses parents et sa grande amie Nicole Turcotte  pour sa lecture et sa relecture de ce manuscrit.

M. Aubut a d’ailleurs prédit une longue carrière dans le domaine de la littérature à cette jeune écrivaine, qui ne va pas le faire mentir puisqu’elle-même présentement de front l’écriture de deux romans et a en main un recueil de poèmes prêt pour l’impression.

Inspiré par une amie proche atteinte de schizophrénie, ce roman dans lequel l’auteure allie avec habileté la légèreté des aventures amoureuses et les tracas familiaux exacerbés par la maladie mentale de Marie, l’un des sept principaux personnages,  aura pour sa part nécessité un peu plus de quatre ans de rédaction.

Au cours de cette période, Mme Fortin aura donné naissance à deux enfants Marie-Soleil et Anthony à qui elle a d’ailleurs dédié son premier roman qui est maintenant en vente dans les  principales librairies de la province.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires