Arnaque sur Facebook: un mort de trop…

Par philippe_boucher
Arnaque sur Facebook: un mort de trop…
L'histoire de Maxime Forgues de Saint-Vallier

Je vais vous raconter une histoire. C’est une histoire vécue. Elle a été vécue par un jeune homme de 19 ans qui s’est enlevée la vie le 31 mai dernier ( Maxime Forgues de Saint-Vallier ). Je la raconte comme si c’était moi qui l’avais vécue afin que vous puissiez vous mettre aussi dans la peau de ce jeune homme qui est l’une des trop nombreuses victimes de cette arnaque légendaire.

J’ai reçu une demande d’amitié sur Facebook la semaine dernière. Une splendide jeune femme qui se nomme Tricia Planeur, une étudiante de la Sorbonne à Paris qui me disait : « j’ai lu votre profil et vous en plein le genre d’homme que je cherche. J’aimerais bien visiter le Canada un jour et qui sait, peut-être débuter une longue histoire d’amour. Acceptez ma demande d’amitié, c’est peut-être le début de quelque chose… ».

Étant un homme confiant, j’accepte sur le champ. Je cherche l’amour et la passion, surtout avec une jeune française typiquement sortie d’un film de Woody Allen. Regard espiègle mais très sexy, blonde comme Marilyn et une camisole qui laisse peu de place à l’imagination… J’entreprends donc la discussion. En fait, c’est elle qui après 30 secondes suite à mon acceptation, débute la discussion par un : bsonsorr belle homme. Une beauté céleste à 6000km me disait à moi « belle homme » dans un français approximatif mais en même temps, une étudiante de la Sorbonne ne peut pas être parfaite.

Nous avons continué la discussion pendant de longues minutes et après avoir échangé nos vœux mutuels d’amour infini, elle me suggère d’ouvrir ma webcam pour qu’on puisse se voir. Ni une, ni deux, je saute sur cette occasion de pouvoir enfin contempler l’amour de ma vie comme si le destin m’avait guidé vers cette superbe Tricia. Au bout de cinq minutes, elle me demande de me dévêtir. Wow. Intelligente, étudiante, blonde et… coquine. C’est la femme parfaite quoi! Moi je ne peux pas la voir car sa webcam est brisée mais elle me voit. Elle me dit que demain, tout sera réparé donc je pourrais aussi la voir. Que de longues heures d’attente difficile mais oh combien excitante!

Après cette « séance », je ferme Facebook et je me couche pour une sieste imaginant cette femme qui vient de me rendre fou en l’espace de quelques minutes. Au réveil, le sourire toujours bien étampé au visage, j’ouvre mon Gmail et je vois un courriel d’Interpol, la police internationale. Elle m’annonce qu’elle m’a pris en flagrant délit d’échange de service sexuel avec une mineure et que si je n’envoie pas la somme de 5000$ dans le compte X, ils entreprendront des procédures judiciaires en plus d’envoyer les photos à mes proches. La suite? Je vais vous la raconter.

Un jeune homme de 19 ans s’est enlevée la vie samedi car il était incapable de vivre avec ce secret. Ayant cru avoir à justifier l’injustifiable, il a préféré commettre l’irréparable. Pourtant, tout ceci n’est qu’une arnaque. Cette fille n’existe pas tout comme la fille de Côte-D’Ivoire qui a besoin d’argent pour venir au Canada. Tout comme la jeune Ange-Marie dont les parents doivent vendre leur voiture en France pour payer les frais médicaux de cette jeune fille de 7 ans qui a besoin de traitements. Ce sont les arnaques du web. Parfois, quelques hommes se font soutirer de l’argent à cause du chantage, d’autres vident leur compte de banque par amour ou par compassion. C’est la nouvelle mode de différents fraudeurs partout dans le monde.

Un jeune homme y a laissé sa vie au Québec le 31 mai dernier. Il est plus que temps que nous sensibilisions les gens à ce fléau qui brise des vies mais aussi des économies. Comme cet homme qui a envoyé 10 000$ à une femme en Côte-d’Ivoire qui devait venir le rejoindre. Il s’est rendu à l’aéroport avec des fleurs pour aller chercher une femme qui n’existe pas. Idem pour cette femme qui a donné 2500$ à la petite Ange-Marie qui servait seulement à renflouer les coffres d’un réseau de fraudeurs ivoiriens. Il y a deux mois, un jeune a payé de sa vie.

L’histoire que je vous ai racontée est en partie vraie dans mon cas. J’ai reçu une demande d’amitié de la fameuse Tricia ce matin avec le même message. J’ai accepté la demande d’amitié et lorsqu’on a discuté, elle m’a demandé une photo. Je lui ai envoyé la photo du jeune Maxime Forgues. Elle m’a dit : « tu es joli toi ». Je lui ai répondu : oui, je l’étais mais je suis mort le 31 mai dernier car je t’ai ajouté sur Facebook et tu as voulu faire croire à la planète que j’étais un abuseur. J’espère que tu es fier dans ton petit trou à l’autre bout du monde d’avoir tué un petit garçon ».

Tricia ne m’a pas répondue… je crois qu’elle ne m’aime plus.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires