Première moitié de juin occupée pour les policiers de Bellechasse

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Première moitié de juin occupée pour les policiers de Bellechasse
Les policiers de Bellechjasse ont eu une première moitié de juin fort chargée, distribuant infractions et amendes pour la vitesse ou la conduite avec les facultés affaiblies. (Photo : La Voix du Sud - Archives)

FAITS DIVERS. La première moitié de juin a été chargée pour les policiers de Bellechasse qui sont intervenus pour quelques dossiers d’excès de vitesse et de conduite avec les facultés affaiblies.

Du côté de la vitesse, d’abord, ceux-ci ont intercepté un véhicule, le 5 juin vers 13 h 15, sur la route Bégin à Saint-Anselme après avoir reconnu le conducteur. Le permis de conduire de l’homme de 28 ans était suspendu en raison d’amendes impayées. Son permis de conduire avait également été révoqué en raison d’une interdiction de conduire nationale pour une condamnation pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool.

L’homme a ce faisant reçu deux constats d’infraction pour la conduite pendant ses sanctions, totalisant 2 744 $. Comme le véhicule ne lui appartenait pas, la propriétaire de celui-ci a quant à elle a reçu un constat pour avoir permis à quelqu’un de conduire son véhicule alors qu’il fait l’objet d’une sanction, un autre pour ne pas avoir signé son certificat d’immatriculation et un dernier pour avoir laissé utiliser son véhicule sans que celui-ci ne soit assuré. Ces constats totalisent une amende de 1 122 $.

Puis, le même jour, vers 14 h 45, des policiers ont intercepté un autre véhicule sur la route Jean-Charron à Armagh. Le conducteur, âgé de 23 ans, circulait lui aussi alors que son permis de conduire d’apprenti conducteur était sanctionné pour des amendes impayées et qu’il n’était pas accompagné d’une personne possédant un permis de conduire depuis au moins deux ans.

Des vérifications effectuées dans ce dossier ont révélé, indique-t-on à la SQ, que le véhicule avait été remisé à la SAAQ et n’avait donc pas le droit de circuler. Le conducteur a donc reçu trois constats pour ces infractions, ceux-ci accompagnés d’amendes totalisant 1 305 $. Son véhicule a été saisi pour une durée de 30 jours.

Facultés affaiblies

Le 12 juin vers 20 h 30, les policiers ont remarqué qu’un véhicule stationné dans la rampe de mise à l’eau de la marina de Saint-Michel portait deux plaques d’immatriculation, l’une fixée à l’endroit habituel et l’autre placée dans la lunette arrière. Alors que les policiers sont allés à la rencontre de la conductrice, ils ont remarqué l’état de la conductrice et l’ont sommé de se soumettre un échantillon d’haleine à l’appareil de détection approuvé (ADA).

La femme de 33 ans de Montmagny a alors été arrêtée pour refus d’obtempérer à un ordre de fournir un échantillon d’haleine. Son véhicule a été saisi pour 30 jours et son permis a été suspendu pour 90 jours. Elle a également été arrêtée pour bris de probation, car elle n’avait pas respecté certaines conditions reliées à d’autres dossiers. Elle a été libérée et devra comparaître ultérieurement.

Enfin, le 14 juin vers 21 h 15, les policiers ont procédé à l’arrestation d’une conductrice de 45 ans originaire de Saint-Henri pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool. La femme a été conduite au poste de la Sûreté du Québec de Sainte-Marie pour se soumettre à l’éthylomètre. Elle a alors fourni des échantillons d’haleine révélant un taux d’alcool supérieur à celui permis par la loi. Son véhicule a été remorqué et son permis a été suspendu pour une période de 90 jours. Elle a été libérée le soir même par citation à comparaître.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires