SVEM: primeurs, gros véhicules électriques et élargissement des incitatifs du fédéral

Stéphane Blais, La Presse Canadienne
SVEM: primeurs, gros véhicules électriques et élargissement des incitatifs du fédéral

MONTRÉAL — Plus de 90 exposants sont présents au Salon du véhicule électrique de Montréal (SVEM) qui a débuté vendredi matin au Stade olympique.

Les conducteurs qui souhaitent se brancher en raison de l’urgence climatique ou de la montée du coût de l’essence pourront faire l’essaie ce week-end de voitures, véhicules utilitaires, camionnettes, vélos, scooters, trottinettes et toutes sortes d’autres petits véhicules dans les zones d’essai intérieures du stade.

Des primeurs au Canada

Une quinzaine de manufacturiers sont présents et plus d’une quarantaine de véhicules électriques ou hybrides branchables sont exposés dont une dizaine de primeurs canadiennes.

Les amateurs de gros véhicules seront choyés avec la présence du GMC Hummer et du Ford F-150 Lihgtning, tandis que Toyota, avec la BZ4X, et Subaru, avec la Solterra, présentent leurs premiers véhicules entièrement électriques.

Élargissement des subventions

En conférence de presse vendredi matin, le ministre fédéral de l’Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbeault, a souligné l’importance des véhicules électriques dans la transition énergétique.

Le ministre, qui a rappelé qu’il n’avait jamais possédé de véhicule, mais que sa voiture de fonction est électrique, a indiqué que «le Québec et la Colombie-Britannique sont les provinces où l’on compte le plus grand nombre de véhicules zéro émission» et qu’au pays «500 000 personnes ont bénéficié de la subvention fédérale» pour l’achat d’un véhicule électrique.

D’ailleurs, le ministre des Transports, Omar Alghabra, a donné vendredi plus de détails concernant l’élargissement du programme incitatif pour l’achat de véhicules zéro émission, annoncé il y a quelques semaines par le ministre Guilbeault.

Jusqu’à maintenant, les remises d’Ottawa s’appliquaient aux véhicules légers de moins de 45 000 $; le seuil dans cette catégorie sera dorénavant de 55 000 $ avec une extension allant jusqu’à  65 000 $ pour certaines versions.

Les acheteurs de fourgonnettes, camions et véhicules utilitaires sport électriques seront également admissibles à une subvention, mais le prix de base doit être en dessous de 60 000 $, et le ministre Alghabra a précisé que «les versions plus coûteuses de ces véhicules sont également admissibles, pourvu que le prix de détail suggéré par le fabricant ne dépasse pas 70 000 $».

En conférence de presse, son collègue, le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, a souligné la «complicité» qu’il avait développée avec le ministre québécois de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, également présent au SVEM.

Les deux politiciens se sont félicités pour avoir contribué à «insérer le Québec dans la chaîne d’approvisionnement des véhicules électriques».

François-Philippe Champagne a rappelé que la multinationale allemande BASF construira une usine de fabrication et de recyclage de batteries pour véhicules électriques à Bécancour, et que General Motors (GM) revient au Québec pour installer une usine de cathodes, composantes essentielles à la fabrication de batteries.

Nouveauté: le Festival des technologies vertes

Les visiteurs du SVEM auront également accès au Festival des technologies vertes, organisé par Foire Écosphère.

Des entreprises qui sont spécialisées dans les secteurs des énergies renouvelables, des biocarburants, des matériaux biosourcés ou encore des techniques de captage du CO2 sont présentes pour présenter les dernières avancées en matière de technologies propres.

Le salon se déroule jusqu’à dimanche.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires