Opération nettoyage sur la rivière Etchemin

Opération nettoyage sur la rivière Etchemin

Les participants ont pris le départ près de l'OTJ de Saint-Léon

Crédit photo : La Voix du Sud - Éric Gourde

ENVIRONNEMENT. Une dizaine de personnes ont répondu à l’invitation d’Antony Tawell de Saint-Léon et participé à une randonnée de canot et kayak sur la rivière Etchemin pour nettoyer les berges de la rivière.

L’activité a permis de sillonner en canot près de 8 km de rivière entre l’OTJ de Saint-Léon et la halte routière de Saint-Malachie et de récolter bon nombre de déchets: briques, pneus, pièces de voiture, plastique agricole, et plus.

Le jeune kayakiste observait que beaucoup de déchets gisaient aux abords de la rivière Etchemin et souhaitait sensibiliser les gens à l’importance de s’y attarder. https://www.lavoixdusud.com/jeune-kayakiste-se-desole-de-letat-rives-de-riviere-etchemin/

Il indique avoir reçu beaucoup d’appuis à la suite du reportage que nous avions publié. «L’activité est symbolique. On a nécessairement pas tout récupérer ce que l’on a vu puisque des objets sont trop imposants ou trop creux dans la rivière par moment. C’est surtout pour éveiller la conscience des gens et celle des générations futures. Des erreurs ont été commises dans le passé et il faut éviter que cela se reproduise», voulant illustrer qu’il a même repéré une voiture en bordure de la rivière à un endroit.

Andréane Chabot et Lauriane Lamontagne du Conseil de bassin de la rivière Etchemin (CBE) étaient du nombre des personnes ayant répondu à son appel. «Il avait lancé l’idée d’une corvée et on voyait une belle opportunité pour le CBE d’embarquer avec lui. On travaille aussi un peu moins en amont que l’on travaille en aval, alors c’était logique de communiquer avec lui», explique Mme Chabot.

Elle ajoute elle aussi que l’activité n’en était pas une à grand déploiement, mais pourrait devenir un outil de sensibilisation dans le futur. «On a ramassé ce que l’on voyait. On dit que la qualité de la rivière Etchemin est belle en amont, mais n’empêche qu’il y en a des déchets et on ne peut rien prendre pour acquis.»

La corvée s’est terminée par un souper hot dog à la halte routière de Saint-Malachie grâce à la collaboration du Marché Richelieu de Saint-Léon.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Maxime Recent comment authors
Maxime
Invité
Maxime

Wow très belle initiative !!! Si vous répétez l’expérience, svp le publiciser j’aurais aimé y participer.