Parti 51 : le Beauceron Hans Mercier veut faire du Québec le 51e État des États-Unis

Parti 51 : le Beauceron Hans Mercier veut faire du Québec le 51e État des États-Unis

Le chef du Parti 51, Hans Mercier.

Crédit photo : L'Éclaireur-Progrès – Amélie Carrier

POLITIQUE. Annexer le Québec aux États-Unis pour jouir de plus de liberté, de sécurité et de prospérité, c’est ce que propose le chef du Parti 51, Hans Mercier. L’avocat beauceron a dévoilé ses promesses électorales en vue du prochain scrutin provincial le dimanche 8 juillet, au Rock Café de Saint-Georges.

D’entrée de jeu, le chef du Parti 51 explique que sa seule promesse électorale est de dire la vérité. «Dire la vérité en politique, c’est comme offrir de la salade aux épinards quand tout le monde offre du <@Ri>fast food<@Sp>. Quand on commence à avoir chaud en montant les escaliers après quelques années de mauvaises habitudes, le choix santé devient de plus en plus intéressant», explique M. Mercier.

C’est en pensant à ses enfants que l’avocat beauceron a décidé de s’impliquer en politique. «Il n’y a rien qui me satisfait actuellement. J’aimerais que mes enfants aient un avenir meilleur», ajoute le principal intéressé.

À la question «Pourquoi les États-Unis ?», le chef du Parti 51 répond qu’il s’agit d’un projet qui comblerait tout le monde. «Ça fait des années qu’on se déchire au Québec entre les souverainistes et les fédéralistes. Les souverainistes qui veulent être maîtres chez eux seraient satisfaits, puisque chaque État est comme un pays et non une province», mentionne l’avocat de la Beauce.

Trois principales priorités

Le Parti 51 compte trois principales propositions dans sa campagne électorale, soit de faire du Québec le 51e État des États-Unis, la création de la Constitution du Québec, ainsi que la volonté de faire de la politique différemment.

En supposant que la province devienne un État souverain membre de l’union des États-Unis d’Amérique, le chef estime que les Québécois «auraient accès à un dollar plus fort» et qu’ils «seraient à l’abri de mesures protectionnistes les ayant tant affectés dans le passé.»

La Constitution permettrait quant à elle, selon Hans Mercier, «d’éliminer de façon efficace et permanente les failles du système politique actuel.»

Le Beauceron vise enfin de rendre accessible à tous «une démocratie transparente et honnête appartenant vraiment au peuple plutôt qu’à une élite déconnectée et opportuniste.»

Hans Mercier propose aussi la mise en place de deux Sénats, un pour les grandes villes et un pour les régions, et la réduction du nombre de circonscriptions de 125 à 75. De plus, ce dernier voudrait instaurer la destitution et limiter les termes pouvant être complétés par les candidats.

Des aspirants candidats diversifiés

Hans Mercier a présenté six aspirants candidats diversifiés en Beauce la fin de semaine dernière. Parmi eux se trouvent entre autres un informaticien, un ex-détenu réhabilité oeuvrant dorénavant dans le domaine de la vente, un mécanicien, ainsi qu’une enquêtrice et agente de sécurité âgée de 26 ans.

Ensemble, ils souhaitent représenter les comtés de Vanier-Les Rivières, La Pinière, Taschereau, Delson, Verdun et de l’Outaouais.

Rappelons que les prochaines élections provinciales au Québec auront lieu le 1er octobre 2018.

Poster un Commentaire

avatar