Pier-André Côté sur le circuit pro-continental

Pier-André Côté sur le circuit pro-continental

Pier-André Côté évoluera avec l’équipe américaine Rally Cycling en 2019 et 2020.

Crédit photo : La Voix du Sud - Archives

CYCLISME. Après deux années avec l’équipe de développement Silber Pro Cycling, le Pier-André Côté poursuivra sa carrière sur le circuit pro-continental en 2019, au sein de l’équipe américaine Rally Cycling.

Le cycliste de Saint-Henri a paraphé un contrat de deux ans. Il devient le cinquième membre de l’équipe Silber Pro Cycling à signer avec une équipe du circuit pro-continental au cours des trois dernières années.

«Quand tu évolues au niveau continental, comme c’est le cas avec Silber, l’objectif est de passer pro-continental, qui est le niveau juste en-dessous des grandes épreuves comme le Tour de France par exemple», indique le jeune homme de 21 ans qui amorcera officiellement sa carrière professionnelle le 1er janvier prochain.

Pier-André souligne que tout athlète qui débute sur le circuit pro-continental signe un contrat de deux ans, ce qui lui donne le temps nécessaire pour s’adapter et accumuler les bons résultats. Il dit avoir apprécié au plus haut point son passage avec l’équipe Silber dont le but, rappelle-t-il, est d’accompagner les coureurs et les développer afin qu’ils puissent passer à une étape supérieure.

Dans un message publié sur son site web, l’équipe Silber Pro Cycling ne tarit pas d’éloges envers son protégé de 21 ans, soulignant que Pier-André Côté sera assurément l’un des meilleurs sprinters du circuit nord-américain l’an prochain.

Pier-André Côté levant les bras après d’une de ses deux victoires d’étapes du Tour de Beauce en 2018.

Des performances qui s’accumulent

En 2017, sa première chez Silber, Pier-André avait fait belle impression en remportant le critérium et en terminant troisième sur route lors des championnats nationaux de cyclisme, en plus de signer des victoires à ces deux mêmes épreuves lors des Jeux du Canada et de remporter la grande finale des Mardis cyclistes de Lachine. Il avait également pris part, au sein de l’équipe nationale, aux Grands prix cyclistes de Québec et Montréal.

Il a poursuivi sur sa lancée en 2018 avec deux victoires d’étapes au Grand Prix cycliste de Beauce, une 6e place lors de la troisième étape du Tour de l’Utah et une 5e position à la Colorado Classic. Il avait également bien fait lors des championnats canadiens où il a terminé troisième au critérium et quatrième au contre-la-montre.

Sa saison se terminera le week-end prochain avec une autre participation aux tours de cyclistes de Québec et Montréal, toujours avec Équipe Canada, mais il n’écarte pas la possibilité de prendre part aux championnats canadiens sur piste.

«Ce sont des résultats qui ont confirmé que j’avais encore du potentiel comme sprinter. Même si ce  ne sont pas toujours des victoires, des présences dans le top 10 ou même dans le top 5 prouvent que tu es bien placé», précise le Bellechassois d’adoption qui, l’an prochain, pourra participer aux Grands prix cyclistes de Montréal et Québec avec Rally Cycling.

Études et cyclisme

Étudiant de deuxième année en actuariat à l’Université Laval, Pier-André amorce l’actuelle session à temps plein (quatre cours), mais diminuera la cadence lors de la session suivante afin de se consacrer davantage à sa carrière de cycliste professionnel. «C’est certain que je vais investir un peu plus de temps dans l’entraînement, car je vais vivre de mon sport. J’ai toujours dit que je ne gagnerais pas ma vie avec le vélo, mais je suis en train de prouver le contraire», souligne-t-il avec amusement et fierté.

Poster un Commentaire

avatar