Groenewegen chipe la victoire d’étape à van Aert au Tour de France

The Associated Press

SØNDERBORG, Danemark — Le Néerlandais Dylan Groenewegen a battu de justesse au fil d’arrivée Wout van Aert et Peter Sagan pour s’adjuger la victoire lors de la troisième étape du Tour de France, dimanche, permettant néanmoins à van Aert de creuser l’écart en tête du classement général. 

Groenewegen s’est retrouvé dans la roue de Sagan, le détenteur de sept titres de champion sprinter de la Grande Boucle, alors qu’il luttait avec van Aert lors du sprint final, et le cycliste de l’équipe BikeExchange–Jayco est parvenu à se faufiler entre eux pour confirmer son triomphe.

«Je me suis retrouvé face au vent et mes jambes étaient fatiguées, mais il me restait assez d’énergie pour le sprint final vers l’arrivée, a dit Groenewegen. Wout van Aert dit toujours à la blague que si tu n’es pas certain d’avoir gagné, alors tu dois dire que tu as gagné et festoyer. C’est ce que j’ai fait, et j’ai cru avoir gagné à cause de la réaction des directeurs sportifs dans la voiture de poursuite.»

Il s’agissait de la cinquième victoire d’étape de Groenewegen en carrière, et elle s’est produite au lendemain de la première de Fabio Jakobsen. Il y a deux ans, Groenewegen avait été blâmé pour une violente chute survenue au Tour de Pologne qui avait expédié Jakobsen au-delà des barrières de sécurité. Jakobsen avait ensuite été placé dans un coma artificiel, et il avait dû passer cinq heures sur la table d’opération pour réparer des blessures au crâne et au visage. 

Même si Groenewegen avait exprimé ses remords pour l’incident, il avait été suspendu pendant neuf mois par l’Union cycliste internationale.

«Ma famille m’a beaucoup soutenu après ça, a-t-il confié. Ma nouvelle équipe croit en moi et m’a bien entouré. Chaque victoire au Tour de France revêt un cachet particulier.»

De son côté, Sagan était furieux envers van Aert, l’injuriant et lui montrant même un doigt d’honneur alors qu’ils franchissaient le fil d’arrivée. Le Slovaque lui reprochait de l’avoir coincé entre la barrière de sécurité et lui. Il n’y a toutefois pas eu de contact, Sagan semblant même être celui qui jouait du coude avec van Aert. 

Ce dernier a récolté une prime de six secondes et dispose maintenant d’un coussin de sept secondes devant Yves Lampaert au classement général, et de 14 devant le double champion en titre du Tour de France, Tadej Pogacar. Primoz Roglic, qui a terminé deuxième au Tour de France en 2020, est septième au cumulatif, à neuf secondes de Pogacar. 

«Ç’a été tranquille pour moi aujourd’hui, même si les étapes sur le plat demeurent dangereuses et imprévisibles, a dit Pogacar. Je n’ai pas été affecté par la chute au sprint final. Les trois premiers jours se sont bien déroulés.»

Hugo Houle, de Sainte-Perpétue, s’est révélé le meilleur cycliste du quatuor canadien dans cette étape, en vertu de sa 104e place. Ses compatriotes Guillaume Boivin, Michael Woods et Antoine Duchesne ont terminé 123e, 127e et 152e, respectivement. 

Au classement cumulatif, Houle est 76e, tandis que Boivin, Woods et Duchesne suivent aux 126e, 128e et 150e échelons, dans l’ordre. 

L’étape a commencé à Vejle, dans la péninsule du Jutland, et s’est terminée à Sonderborg, dans le sud du Danemark, après une escapade de 182 km sur le plat. Groenewegen l’a complétée en quatre heures, 11 minutes et 33 secondes. 

Van Aert porte le maillot jaune du meneur pour l’équipe Jumbo-Visma depuis qu’il s’en est emparé, samedi. 

Plusieurs cyclistes ont chuté sur les pavés à environ 10 km de l’arrivée, mais ils se sont tous relevés et ont pu compléter l’étape. 

Après une journée de voyagement, les cyclistes s’attaqueront aux cinq petites collines qui ponctueront la quatrième étape qui reliera Dunkerque à Calais.

Le Tour de France se terminera le 24 juillet sur les Champs-Élysées. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires