Le CH encaisse un septième revers d’affilée en baissant pavillon 6-3 face aux Flyers

Alexis Bélanger-Champagne, La Presse Canadienne
Le CH encaisse un septième revers d’affilée en baissant pavillon 6-3 face aux Flyers

MONTRÉAL — Le Canadien a beau se concentrer sur «le processus» et sur la préparation de la prochaine saison, l’accumulation de défaites commence malgré tout à peser lourd au sein de l’équipe.

James van Riemsdyk a récolté deux buts et une aide et les Flyers de Philadelphie ont gagné 6-3 contre la formation montréalaise, qui a encaissé un septième revers d’affilée.

Le Canadien a remporté seulement deux de ses 13 derniers matchs (2-10-1). Pour leur part, les Flyers ont mis fin à une série de six défaites en gagnant pour seulement une troisième fois à leurs 14 dernières sorties (3-11-0).

«Nous avons eu de bons moments, mais pas assez, a analysé l’entraîneur-chef par intérim du Canadien, Martin St-Louis. Notre exécution n’était pas très bonne. Notre reconnaissance du jeu n’était pas très bonne. Nous étions un peu lents à lire le jeu. Et quand nous lisions le jeu correctement, notre exécution n’était pas très bonne. Ç’a mené à plusieurs revirements.»

Les joueurs avaient la mine basse après la rencontre. Il y a eu quelques signes de frustration en troisième période.

«Globalement, je trouve les joueurs engagés, a insisté St-Louis. Je sais que nous n’obtenons pas les résultats souhaités, mais les gars se présentent au travail lors des entraînements et sont impliqués lors des réunions. 

«C’est sûr que nous aimerions une victoire pour renforcer l’engagement.»

Mike Hoffman, Cole Caufield et Jake Evans ont touché la cible pour le Canadien (20-47-11). 

Après avoir vu le Tricolore être blanchi à ses deux premiers départs cette saison, le gardien étoile Carey Price a connu à son tour une soirée ordinaire. Il a effectué 28 arrêts.

Ivan Provorov, Oskar Lindblom, Morgan Frost et Travis Konecny ont été les autres buteurs des Flyers (24-43-11). Bobby Brink a amassé deux aides et Martin Jones a stoppé 30 tirs.

Les défenseurs du Canadien Chris Wideman et Kale Clague ont connu une dure soirée. Ils ont tous les deux terminé la rencontre avec des différentiels de moins-3.

Les attaquants Jake Evans et Rafaël Harvey-Pinard ont été insérés dans la formation du Canadien en relève à Laurent Dauphin et Paul Byron. En défensive, Clague a pris la place de Jordan Harris.

Le Canadien jouera son prochain match samedi, quand il rendra visite aux Sénateurs d’Ottawa. Il sera de retour au Centre Bell dimanche pour un duel avec les Bruins de Boston.

En dents de scie

Les premières minutes de la rencontre ne laissaient pas entrevoir le spectacle qui allait suivre alors que les deux équipes semblaient manquer de cohésion.

Les Flyers ont finalement lancé les hostilités à 7:43, quand van Riemsdyk s’y est pris à deux reprises pour enfiler l’aiguille, puis le jeu s’est animé.

Rem Pitlick a orchestré trois attaques à deux contre un, dont deux en infériorités numériques, en l’espace de quelques minutes. Cependant, le Canadien a été incapable d’en profiter.

Les Flyers ont creusé l’écart à 2-0 avec 5:31 à faire en première période. Provorov a marqué quelques instants après une mise en jeu remportée par les visiteurs en territoire offensif.

Le Canadien a répliqué 62 secondes plus tard. Hoffman a pu tirer dans une cage béante après que Jones se soit retrouvé hors de son filet. Les reprises ont démontré que Brendan Gallagher avait fait une passe avec la main.

Selon ce qui a été rapporté par le réseau TSN, les arbitres auraient informé les Flyers qu’ils ne pouvaient pas contester le but lors de ce genre de situation. Le livre des règlements de la LNH dit plutôt le contraire. Le résultat de la confusion a été que le but a été accordé.

«L’important, c’est que ça ne nous a pas sortis de notre match», a dit l’entraîneur des Flyers Mike Yeo, après avoir noté que les arbitres avaient commis une erreur.

Hoffman a profité des circonstances pour mettre fin à une disette de 21 matchs sans marquer.

Le Tricolore est passé près de créer l’égalité avant la fin du premier vingt. Cole Caufield et Hoffman ont toutefois fait résonner les poteaux.

Ce n’était que partie remise pour le Canadien. Evans a nivelé le pointage à 2-2 après 5:28 de jeu en deuxième période. Il a fait dévier un long tir de Jeff Petry dans l’objectif.

Les Flyers ont toutefois repris les commandes de la rencontre en marquant deux buts avant la fin du deuxième engagement.

Lindblom a surpris Price à 6:49 du deuxième vingt, puis Konecny a marqué à 13:02 au terme d’une transition rapide des Flyers.

Le Canadien a eu de la difficulté à sonner la charge en troisième période. Tyler Pitlick est passé le plus proche de toucher la cible, mais son lancer en infériorité numérique avec un peu moins de sept minutes à faire a touché la barre transversale.

Frost a porté le coup de grâce avec 4:24 à faire à la rencontre. Van Riemsdyk a tourné le fer dans la plaie en déjouant à nouveau Price 80 secondes plus tard.

Caufield a profité de la générosité de Jones pour inscrire son 19e but de la saison avec 2:27 au cadran.

Échos de vestiaire

Brendan Gallagher était conscient de sa faute sur le but de Mike Hoffman, quand il a fait une passe avec son gant.

«Je sais ce que j’ai fait et nous en avons volé un. Les arbitres n’ont pas bien vu le jeu et croyaient qu’il était impossible d’aller à la révision. Nous avons joué de chance.»

Jeff Petry a souligné que l’équipe devait continuer à travailler, malgré la frustration et les défaites.

«Personne n’est content des résultats. Nous faisons de bonnes choses par moments même dans les défaites, mais les résultats sont frustrants. J’ai fait partie d’équipes qui auraient baissé les bras à ce point-ci de la saison, mais il y a encore des choses à peaufiner ici et nous voulons terminer la campagne en force.»

Rafaël Harvey-Pinard a bien aimé sa cohésion avec Jake Evans et Rem Pitlick à son quatrième match dans la LNH, mais son premier au Centre Bell.

«Lors des deux premières périodes, nous avons appliqué un bon échec-avant et provoqué des revirements. Nous avons amené des rondelles au filet. Nous avons compté un but et nous aurions pu en marquer plus. Nous avons eu deux bonnes périodes, mais la troisième a été plus difficile pour notre trio.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires