Mancini conserve son poste malgré l’échec de l’Italie à se qualifier pour le Mondial

The Associated Press
Mancini conserve son poste malgré l’échec de l’Italie à se qualifier pour le Mondial

FLORENCE, Italie — Roberto Mancini demeurera l’entraîneur de l’Italie malgré l’échec de l’équipe à se qualifier une nouvelle fois pour la Coupe du monde.

L’Italie, qui a remporté le Championnat d’Europe il y a seulement huit mois, s’est inclinée contre la Macédoine du Nord 1-0 en demi-finales des barrages, jeudi, et va maintenant rater une deuxième Coupe du monde consécutive. L’échec précédent avait mené au congédiement de l’entraîneur Gian Piero Ventura et à la nomination de Mancini.

La fédération italienne de football a cette fois décidé de garder en poste l’entraîneur qui a revitalisé l’équipe nationale et l’a menée au titre de l’Euro 2020. Mancini, âgé de 57 ans, a obtenu une prolongation de contrat jusqu’en 2026 en mai.

«Nous devons tout recommencer, a précisé Mancini. J’ai parlé au président, nous sommes d’accord sur tout… nous aurons le temps de discuter de ce que nous devons améliorer.

«Je suis encore jeune et je voulais gagner un Championnat d’Europe et une Coupe du monde, il faudra attendre un peu la seconde. J’aime ce travail et je sais qu’avec les joueurs on peut de nouveau réaliser quelque chose d’important. À part la déception, tout le reste progresse.»

Mancini a instauré un style de football intéressant après avoir succédé à Ventura.

Son équipe a également amélioré plusieurs records, notamment en établissant une série de 37 matchs sans défaite (avant de perdre contre l’Espagne en finale de la Ligue des Nations). Et, alors que l’Italie se prépare à repartir à zéro, le vétéran défenseur Leonardo Bonucci pense que Mancini est une fois de plus l’homme de la situation pour ce poste.

«Ce que l’entraîneur nous a apporté au cours de ces trois années est quelque chose d’unique, a analysé Bonucci. Il a suscité une empathie qu’il est rare de voir à Coverciano (le siège de l’équipe d’Italie).

«Pour nous, continuer avec l’entraîneur est la chose la plus logique à faire: ses idées, son caractère humain sont incontestables. Le résultat d’un match ponctuel peut faire changer d’avis, mais ceux qui vivent cela au quotidien ne demandent qu’à continuer dans cette voie.»

Au lieu de se préparer pour une finale éliminatoire contre le Portugal mardi, l’Italie affrontera la Turquie après la défaite de cette équipe contre les Portugais, jeudi.

Neuf des joueurs italiens sélectionnés pour les éliminatoires de la Coupe du monde sont retournés dans leurs clubs au cours des trois derniers jours après avoir connu des problèmes physiques: Marco Verratti, Jorginho, Ciro Immobile, Lorenzo Insigne, Domenico Berardi, Gianluca Mancini, Luiz Felipe, Alessandro Florenzi et Matteo Politano.

Cela devrait offrir à certains joueurs moins expérimentés une occasion de jouer.

«Nous devons recommencer avec un nouveau cycle. Nous avons des matchs importants à venir, a confié Mancini. Nous introduirons certainement des joueurs plus jeunes déjà en juin pour la Ligue des Nations. J’espère qu’ils acquerront de l’expérience dans leur club. C’est fondamental.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires