Rory McIlroy mène provisoirement en première ronde au Championnat de la PGA

The Associated Press
Rory McIlroy mène provisoirement en première ronde au Championnat de la PGA

TULSA, Okla. — Rory McIlroy a semblé à l’aise sur le parcours de Southern Hills et il a saisi l’occasion pour prendre les commandes du Championnat de la PGA, jeudi. 

L’Irlandais du Nord a envoyé ses coups de départ par-dessus les arbres et dans les allées, mettant la table pour sept oiselets. Il a joué 65 (moins-5) pour se donner une avance d’un coup au sommet du classement. 

C’était ce dont McIlroy avait besoin, alors qu’il tente de mettre fin à une disette de presque huit sans avoir gagné un tournoi majeur. Il s’agissait de son meilleur départ en pareille situation depuis qu’il a inscrit un 66 lors du Championnat de la PGA à Valhalla, en 2014, quand il a remporté le dernier de ses quatre majeurs en carrière. 

«Je crois que quand ton jeu se sent comme ça, c’est simplement une question d’aller sur le terrain, de s’en tenir à ton plan de match, d’exécuter les coups aussi bien que possible et d’en quelque sorte rester dans ton petit monde, a déclaré McIlroy. J’ai l’impression que ce parcours te permet d’être agressif sur les tertres alors j’ai tiré avantage de mes longs coups de départ et j’ai terminé le travail avec mon jeu avec mes fers et mes roulés.» 

Will Zalatoris et Tom Hoge, le gagnant à Pebble Beach, ont remis une carte de 66 tandis que Matt Kuchar, Abraham Ancer et Justin Thomas ont joué 67. 

Tiger Woods s’est écroulé à mi-chemin dans sa ronde et à la fin de celle-ci, bouclant le parcours en 74 coups. Il s’agit de son pire départ au Championnat de la PGA depuis 2015.

«Je ne peux pas mettre beaucoup de poids, a affirmé Woods à propos de sa jambe droite, blessée en février 2021. Mettre du poids, pousser, marcher, tourner, tout ça me fait mal. Ça fait partie du golf. Si je n’ai pas à faire ça, tout va bien.»

Le champion en titre du Tournoi des Maîtres, Scottie Scheffler, a dû sauver une normale au 18e fanion pour signer une carte de 71. Il s’agissait de sa première ronde au-dessus de la normale en deux mois.

«Je n’ai pas réussi à m’en sortir», a-t-il observé. 

McIlroy et Woods jouaient sur le même groupe en compagnie de Jordan Spieth, qui n’a besoin que d’une victoire à ce tournoi pour compléter le Grand Chelem en carrière. Une série d’occasions d’oiselet ratées et des coups roulés pour une normale ratés ont forcé Spieth à jouer 72. 

La différence entre McIlroy et Woods était évidente dès les premiers trous de la ronde. McIlroy a connu une séquence de quatre oiselets consécutifs qui s’est amorcée à son troisième trou de la journée. 

McIlroy a réussi un oiselet lors des deux normales-5 du parcours, dont le dernier qui lui a permis de grimper à moins-6. Il a commis deux bogueys en trois trous avant de conclure sa ronde avec un oiselet. 

Seulement 26 des 156 golfeurs à s’être élancés sur le terrain ont réussi à obtenir une ronde sous la normale, dont seulement neuf en après-midi.

«Je ne crois pas qu’un champion d’un tournoi majeur ici a déjà été dans les moins-10, alors tu sais que les pointages ne seront pas plus bas, a dit Hoge. Si tu te sors des allées et que tu aboutis dans l’herbe longue ici, c’est difficile de contrôler la balle autour des verts parce qu’ils sont rapides. Tu essaies simplement de garder les choses simples.» 

Une autre partie de l’histoire de Southern Hills en sept tournois majeurs: cinq des champions détenaient ou partageaient l’avance après 18 trous.

«J’aurais préféré jouer 74 et me battre pour éviter le couperet demain, a blagué McIlroy. Écoutez, c’est un très bon départ et je suis en bonne forme.» 

Xander Schauffele faisait partie d’un groupe de neuf joueurs à moins-2 et Tony Finau était une des têtes d’affiche d’un groupe de 11 golfeurs à moins-1. 

Pour sa part, le Canadien Mackenzie Hughes n’a pu faire mieux qu’une ronde de 77. Son compatriote Adam Hadwin a joué 73 alors que Corey Conners a ramené une carte de 76. 

Quant à Phil Mickelson, le champion en titre du tournoi est absent puisqu’il a choisi de prolonger sa pause loin du circuit après avoir émis des commentaires au sujet d’un circuit rival financé par l’Arabie saoudite qui doit présenter son premier événement le mois prochain à Londres. 

Bryson DeChambeau brille aussi par son absence, après avoir déclaré forfait la veille en raison d’un poignet qui tarde à guérir. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires