Camp hivernal pour Louis-Albert Corriveau-Jolin

Camp hivernal pour Louis-Albert Corriveau-Jolin

Louis-Albert Corriveau-Jolin se trouve actuellement en Floride, dans le cadre d’un camp de perfectionnement destiné à quelques paracyclistes.

Crédit photo : Gracieuseté

PARACYCLISME. Le paracycliste Louis-Albert Corriveau-Jolin de Sainte-Claire entame une nouvelle étape de sa carrière d’athlète.

Depuis quelques jours, le paracycliste de 28 ans prend part à un camp hivernal qui se déroule à Archer, en Floride, activité sanctionnée par Équipe Québec, la Fédération des sports cyclistes du Québec (FSCQ) et le Centre national de cyclisme de Bromont.

Ce «camp des recrues» réunit trois adeptes de vélo à main, ainsi que deux spécialistes du tricycle adapté dont Louis-Albert, qui œuvrent sous la direction d’un nouvel entraîneur, Éric Van Den Eynde.

Ce dernier est un ancien membre de l’équipe nationale qui a ensuite dirigé quelques-uns des meilleurs athlètes au pays dont Line Bessette, Clara Hughes et bien d’autres. Depuis quelques années, les adeptes de paracyclisme profitent de son expertise.

«Après avoir passé l’automne à s’entraîner à augmenter ses charges d’entraînement à l’intérieur, il est maintenant temps pour Louis-Albert de reproduire sur la route ses nouveaux acquis. Il profite de ce camp pour apprendre à faire le moins d’erreurs de conduite possible, améliorer sa technique et réduire les pertes de temps dans les virages», indique Sylvie Trudel, qui est l’une des initiatrices de ce camp de perfectionnement, le premier du genre à se tenir en dehors du Québec.

Éric Van Den Eynde, nouvel entraîneur de Louis-Albert Corriveau-Jolin, prodigue ici quelques conseils à son nouveau protégé.

Mme Trudel est d’avis que le jeune Bellechassois a le potentiel pour devenir un athlète de pointe dans son domaine. Une participation aux Jeux paralympiques de 2020 à Tokyo, puis l’obtention d’une médaille lors de ceux de 2024 à Paris, en France, font partie des objectifs à court et moyen terme de Louis-Albert, mentionne-t-elle.

Le camp hivernal se terminera les 2 et 3 février par la tenue d’une course sur route et d’un contre-la-montre. La saison estivale s’amorcera à la fin du mois d’avril avec le Défi sportif AlterGo, à Montréal, ainsi que diverses courses en territoire québécois, dont le Grand Prix de Granby, les championnats canadien et québécois, ainsi qu’une étape de la Coupe du monde qui aura lieu à Baie-Comeau.

Louis-Albert essaiera de profiter des parcours du Défi sportif et du Grand Prix de Granby pour atteindre le critère A de l’équipe nationale, ce qui lui permettrait de prendre part aux Jeux parapanaméricains qui auront lieu à Lima, au Pérou, en septembre.

Mme Trudel est d’avis que Louis-Albert est en mesure d’atteindre ce standard national, qui doit être réalisé sur un circuit en boucle, puisqu’il l’avait réalisé l’an dernier lors des Championnats québécois.

Rappelons que par le passé, le paracycliste de Sainte-Claire avait déjà obtenu le «critère de développement», ce qui lui avait permis de se tailler un poste au sein de l’équipe nationale de développement.

Poster un Commentaire

avatar