Joueur de 20 ans avec les Remparts: Pier-Olivier Roy ne prend rien pour acquis

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Joueur de 20 ans avec les Remparts: Pier-Olivier Roy ne prend rien pour acquis
Lors du récent passage d'Olivier Nadeau (à l'extrême droite) avec la Coupe du président à Lac-Etchemin, une séance de photo amicale réunissant ce dernier, Pier-Olivier Roy (à l'extrême) et Justin Deblois avec Lucy Baillargeon avait été prise. Pier-Olivier entend bien ramener la coupe dans son patelin l'an prochain, en tant que porte-couleur des Remparts. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

HOCKEY. Si quelques rapports et nouvelles émanant de la Vieille Capitale, au cours de la dernière semaine, laissaient entendre qu’il sera l’un des trois joueurs de 20 ans qui porteront officiellement les couleurs des Remparts de Québec la saison prochaine, l’attaquant Pier-Olivier Roy de Lac-Etchemin ne prend rien pour acquis.

« J’ai vu la nouvelle passer sur Internet comme à peu près tout le monde, mais je n’ai pas eu de confirmation officielle du personnel d’entraîneurs des Remparts. Je me dis que c’est une bonne nouvelle, mais tant que je n’ai pas de confirmation, je ne prends rien pour acquis », mentionne celui qui prendra part, à compter de demain (samedi), au camp de la formation dirigée par Patrick Roy.

« Je n’arrive pas là en me disant que ma place est faite. J’ai la tête un peu plus tranquille, c’est un petit stress de moins, mais je sais qu’il n’y a rien d’acquis au hockey, surtout quand tu n’as pas eu l’occasion de parler directement au coach. Chez les 20 ans, au hockey junior, c’est à ce niveau que ça peut changer le plus. Tu peux te faire échanger n’importe quand dans une saison », poursuit-il.

Pier-Olivier a passé l’été à peaufiner sa préparation en vue du camp qui sera son dernier chez les juniors.

« Je n’ai parlé à personne en me préparant pour une forte compétition au camp, puis on a appris que des joueurs de 20 ans ont été échangés. Nous serons quand même cinq au camp qui sera des plus intenses avec beaucoup d’entraînements, des matchs intraéquipes et sept matchs hors-concours », insiste le joueur lacetcheminois qui l’an passé avec connu un excellent camp, disputant tous les matchs et n’en ratant que cinq en saison, pour cause de blessures.

Élément de motivation

L’élimination des Remparts aux mains des Cataractes de Shawinigan et de son bon ami Olivier Nadeau, lors des dernières séries éliminatoires, représentera-t-elle un élément de motivation supplémentaire à l’aube de cette nouvelle saison ? Assurément croit le principal intéressé qui ajoute que lui et ceux qui étaient là l’an passé voudront tout faire pour remporter le précieux trophée et se qualifier pour le tournoi de la Coupe Memorial.

« Notre but, c’est de gagner. Nous serons encore plus prêts. Savoir ce que c’est perdre, ça ne peut que t’aider à être meilleurs et gagner par la suite », mentionne-t-il en ajoutant que d’avoir vu Olivier Nadeau amener la Coupe à Lac-Etchemin au début du mois d’août, lors du tournoi de balle familiale de l’endroit, est un élément de plus au chapitre de la motivation.

Plusieurs personnes présentes à l’événement, dont Olivier Nadeau lui-même, l’ont taquiné et invité à se faire prendre en photo avec, ce qu’il a finalement accepté de faire. « La prochaine fois, c’est moi qui va l’apporter au Lac », a-t-il promis en riant.

Toujours en parlant son ami Olivier Nadeau qui est passé aux Olympiques de Gatineau au cours de l’été, endroit où il a joué pendant trois ans avant de se joindre aux Remparts, Pier-Olivier a qualifié cela « de spécial », ajoutant que s’il était demeuré là, il aurait pu jouer avec « son meilleur chum. ».

« C’est spécial, car j’ai passé par là. On en a discuté et j’ai pu lui donner quelques trucs, car je connais bien sa pension et quelques-uns de ses nouveaux coéquipiers. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires