Trail CLB : la participation se maintient

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Trail CLB : la participation se maintient
Éliot Ferland de Saint-Georges et Maëlle Rancourt de Lac-Etchemin ont pris les deux premières places

Si la multiplication des courses de toutes sortes amène parfois des baisses d’inscriptions un peu partout, ce n’est pas le cas pour la Trail CLB, course en sentiers présentée le samedi 17 septembre au Mont-Orignal.

Près de 250 personnes étaient inscrites pour cette cinquième édition de l’événement, ce qui réjouit le directeur de la course, Nicolas Bélanger. «Contrairement à toutes les courses sur route du circuit Courir la Beauce ou même celles présentées à Québec, nous avons réussi à maintenir notre bassin d’inscrit et on s’en réjouit. C’est normal que nous perdions un peu de monde, car les gens veulent varier. Ils sont à la recherche de nouveautés», précise le directeur de la Trail CLB, Nicolas Bélanger.

C’est sous des conditions idéales pour ce type d’activités que les participants ont pris d’assaut le parcours qui parcourait les sentiers du Mont Orignal et ceux de Standon. Fait à souligner, une cinquantaine de coureurs étaient de la partie au 20 km, contre une vingtaine l’an dernier. On en retrouvait une centaine pour chacune des deux autres distances, le 10 et le 5 km.

Éliot Ferland de Saint-Georges (26min 53,1 s) et Maëlle Rancourt de Lac-Etchemin (27min 34,2 s) ont dominé leurs compétiteurs sur 5 km, les autres gagnants de la journée étant Jocelyn Giguère de Saint-Joseph et Catherine Moisan de Québec au 10 km, ainsi que Marc Couture et Fannie Lessard de Québec au 20 km.

Parmi les autres performances des athlètes de Bellechasse-Etchemins, notons la 7e place de Guillaume Morin au 20 km masculin avec un temps de 2h 15min 17s. Directeur de la course et résident de Saint-Prosper, Nicolas Bélanger a terminé 9e avec un chrono de 2h 22min 39,2s. Au 10 km, Pascal Gallant de Lac-Etchemin a pris enregistré une belle 6e place (1h 25min 16,1s).

Fait à souligner, le départ et l’arrivée se déroulaient à proximité du chalet de ski alors que par le passé, ceux-ci se tenaient dans un stationnement en biais de la station. «La logistique était meilleure, les gens sont restés plus longtemps et ça donnait une meilleure ambiance», précise M. Bélanger qui ajoute que la dernière course de la saison de Courir la Beauce sera le Beauce Run, le 1er octobre à Saint-Georges.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires