Une règlementation unifiée pour plusieurs démolitions de la région

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Une règlementation unifiée pour plusieurs démolitions de la région
Cynthia Moras, directrice des loisirs de Saint-Lazare ainsi que Frédéric Tanguay, Paul Morin et Jean-Danyel Samson, organisateurs du derby de démolition du Festival de la galette de Saint-Lazare, souscrivent entièrement au projet. (Photo : gracieuseté)

DÉMOLITION. Le Demolition Fest de Sainte-Marguerite, qui se tiendra du 27 au 29 mai prochain, lancera non seulement la saison 2022 des festivals, mais aussi celle des derbys de démolition dans Bellechasse, la Beauce et ailleurs au Québec.

Pour cette nouvelle saison, 11 derbys de démolition appliqueront règlementation unique, fruit du travail d’un groupe de bénévoles réunis sous une nouvelle association, la Fédération des derbys du Québec, qui est officiellement en fonction depuis janvier 2022.

Président de la nouvelle association, Claude Bérard mentionne qu’une règlementation unifiée est un élément qui était de plus en plus en demande de la part des adeptes de cette activité, et ce, dans plusieurs régions du Québec.

« Cela fait plus de 30 ans que j’œuvre dans le domaine des derbys de démolition. Les coureurs me disaient que ce qui les dérangeait le plus, c’est que les règles changeaient constamment d’une course à l’autre et que s’ils voulaient en faire plusieurs, ils devaient couper ou modifier leurs voitures à chaque fois qu’ils changeaient de place », mentionne-t-il en ajoutant que dès 2019, il avait créé un événement appelé Derby 255 où il avait commencé à caresser l’idée de mettre en place une fédération, ce qui n’existait pas au Québec ou nulle part ailleurs.

Avoir la même règlementation partout pour ceux qui voulaient embarquer dans le projet, c’était quelque chose de stimulant, mais qui allait demander beaucoup de travail et c’est vers la fin de l’été 2021 que les premiers contacts ont été officiellement réalisés.

« Je suis arbitre-en-chef à Cookshire et j’avais commencé à parler du projet avec les promoteurs là-bas, afin de voir leur intérêt. J’ai aussi contacté Paul Morin (Saint-Lazare) deux semaines avant la démolition du 25 septembre dernier et c’est comme cela que la fédération est née, avec les responsables de sept événements qui ont pris une part active à la préparation des règlements. L’association est en marche depuis janvier et 11 derbys ou événements sont avec nous pour l’été », signale M. Bérard qui ajoute que la préparation de ces règlements, qui seront revus annuellement, a demandé de nombreuses heures de discussions et beaucoup de compromis de part et d’autre.

Celui-ci tient d’ailleurs à souligner la contribution de Sandra Charbonneau et de Frédéric Tanguay de Saint-Anselme, qui est aussi impliqué auprès du derby de Saint-Lazare, dans la rédaction finale des règlements et offrir un produit professionnel.

« Lors de la première journée seulement, ce sont huit heures, sinon plus, que nous avons consacrés pour les règles des 4 et 8 cylindres. »

Claude Bérard, président de la Fédération des derbys du Québec, ainsi que Sandra Charbonneau, qui a pris une part active dans le projet.

Plusieurs régions concernées

Comme on le mentionnait précédemment, ce sont 11 événements partout en province qui sont membres de la fédération actuellement. Ce territoire part de Cookshire en Estrie jusqu’à Rivière-Bleue, dans le Témiscouata, en passant par Bellechasse et la Beauce où l’on retrouve une majorité de derbys qui seront régis par les nouvelles règles. Outre Sainte-Marguerite (28 mai) et Saint-Lazare (6 août), on retrouvera notamment les démolitions de Saint-Victor (23 juillet), Saint-Éphrem (16 juillet), Saint-Narcisse (1 et 2 juillet) et East-Broughton (5-6 août), ou encore celle de Saint-Paul-de-Montminy (25 juin) ou Saint-Damase-de-L’Islet (4 septembre).

Des démarches ont été effectuées avec les responsables de la démolition du Festival de la truite de Saint-Philémon qui ont préféré attendre un an, mentionne Paul Morin, ainsi que ceux du Festival des Barres-à-Jack de Saint-Raphaël qui, s’ils ne sont pas là en 2022 en raison de l’annulation de l’événement, souscrivent à l’association et ses nouvelles règles, ayant pris une part active à leur création et leur adoption.

Claude Bérard souligne que la démolition de Saint-Malachie a décidé de ne pas être membre de la nouvelle fédération. « Ceux-ci ont leur vision des règlements et c’est correct. On ne force personne à adhérer, tout se fait sur une base volontaire. »

Il ajoute qu’en fin de compte, la venue de cette association sera un plus pour tout le monde et facilitera les inscriptions dans chacune des démolitions locales. « Le gars qui va courser à Saint-Lazare pourra venir à Cookshire, car ce seront les mêmes règles qui seront en vigueur. Ça va amener de l’eau au moulin pour l’ensemble des événements et ce sera plus facilitant pour tout le monde. De plus en plus de gens sont au courant de ce qui se passe, notamment par le biais des réseaux sociaux. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires