Stéphanie Lachance assermentée et prête à travailler

Stéphanie Lachance assermentée et prête à travailler

La nouvelle députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, lors de son assermentation la semaine dernière.

Crédit photo : Gracieuseté

POLITIQUE. Assermentée le mardi 16 octobre dernier comme tous ses collègues de la Coalition Avenir Québec, la nouvelle députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, se prépare pour l’ouverture officielle de son bureau de comté qui, pour les premières semaines à tout le moins, se trouvera dans les locaux de sa prédécesseure, Dominique Vien, à Saint-Malachie.

Mme Lachance souligne avoir rencontré Mme Vien, tout récemment, afin de discuter des principaux enjeux du comté. «Nous avons eu une bonne discussion et j’étais bien contente de cela. On a fait une rétrospective rapide des principaux dossiers et projets en cours, pour lesquels j’avais déjà été sensibilisée durant la campagne électorale», mentionne-t-elle.

Mme Lachance dit avoir aussi reçu certains documents techniques en lien avec l’Assemblée nationale, mais un seul dossier d’organisme et un autre venant d’un citoyen. «Pour le reste, il n’y avait plus rien dans les classeurs. On ne sait pas si on aura accès à des dossiers électroniques via le système informatique de l’Assemblée nationale, car on n’a pas encore d’ordinateurs. Tout est un peu à rebâtir. Je n’en ferai pas un drame, cependant», poursuit Mme Lachance qui a pris possession des locaux de Mme Vien vers la fin de la semaine dernière.

Si elle ne sait pas encore combien de temps elle demeurera dans les locaux de l’ancienne députée libérale, Mme Lachance a précisé qu’elle aura deux bureaux. Le principal sera situé dans Bellechasse et le second, un bureau-satellite accessible sur rendez-vous, sera installé à Lac-Etchemin.

«Comme ça peut être long d’installer un véritable bureau de comté, je ne voulais pas qu’il y ait de rupture dans les services à la population. On est ici pour le moment, afin d’avoir un pied à terre et desservir la population rapidement», poursuit la nouvelle députée qui a déjà embauché une partie de son personnel de comté.

Une fois son équipe en place et installée à Saint-Malachie, ce qui devrait être fait d’ici vendredi, Mme Lachance entend rencontrer tous les maires individuellement afin de prendre le pouls des dossiers locaux et obtenir copie de documents en lien avec ceux-ci. Par la suite, des rencontres avec les deux MRC seront au programme, afin de discuter des enjeux régionaux.

Pas décue de ne pas être ministre

Écartée du conseil des ministres, Stéphanie Lachance dit ne pas être déçue de la situation et rappelle que ces nominations demeurent la prérogative du premier ministre. «Ce qui est important, c’est de tabler sur l’efficacité, que les dossiers se traitent et avancent rapidement, notamment celui du 3e lien qui me tient à cœur.»

À cet effet, elle se réjouit de voir que le nouveau ministre des Transports, François Bannardel, n’avait pas attendu afin de recentrer le mandat du Bureau de projet du 3e lien qui sera dirigé exclusivement vers la réalisation d’un lien à l’est.

Les personnes qui souhaitent entrer en contact avec la nouvelle députée de Bellechasse peuvent, du moins pour le moment, composer le numéro de l’ancien bureau de comté au 418 642-1343. Il est aussi possible d’écrire à la nouvelle députée à l’adresse courriel stephanie.lachance.bell@assnat.qc.ca.

Samuel Poulin a été assermenté comme nouveau député de Beauce-Sud.

Samuel Poulin assermenté également

Lui aussi assermenté le 16 octobre dernier, le nouveau député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, a profité de cette assermentation pour mentionner qu’il souhaitait un changement de ton dans les échanges à l’Assemblée nationale. Au cours des prochaines semaines, il confirmera l’emplacement de ses bureaux de comté à Saint-Georges et à La Guadeloupe et il dévoilera les membres de son équipe qui l’accompagneront au cours des quatre prochaines années.

M. Poulin a également profité de son assermentation pour déplorer le fait que le député sortant Paul Busque n’avait répondu à son invitation à le rencontrer et qu’il lui avait laissé un bureau vide, sans aucun document ou dossier. «Ce sont des gestes comme celui-ci minent la confiance des gens envers l’institution démocratique», a-t-il précisé, ajoutant qu’il entendait se retrousser les manches et qu’il invitait les citoyens intéressés à le rencontrer.

En vacances aux États-Unis au cours de la dernière semaine, Paul Busque a répliqué aux propos de Samuel Poulin par un communiqué provenant de l’Association libérale de Beauce-Sud. Il a affirmé n’avoir jamais refusé de le rencontrer pour discuter des dossiers de la circonscription.

«C’est moi qui l’ai contacté pour le féliciter de sa victoire. À ce moment, nous n’avions pas convenu d’une rencontre. Depuis cet appel, Samuel Poulin n’a pas manifesté le souhait d’une telle rencontre à moi-même ni à mon personnel. Je demeure ouvert à discuter avec lui des dossiers du comté dès mon retour au pays», a-t-il précisé.

Concernant la destruction des dossiers physiques, ce dernier rappelle que des copies sont disponibles auprès des autorités et personnes compétentes. «Quant à la destruction des dossiers personnels, nous avons agi de façon diligente. Lors de la signature de l’autorisation de communication, les citoyens rencontrés au bureau de comté n’ont pas manifesté le désir de voir leurs dossiers transférés en cas de départ du député. J’ai agi en respect de la volonté des personnes rencontrées à notre bureau, ainsi qu’aux exigences de la Loi sur l’accès et la protection des renseignements personnels», conclut-il.

Poster un Commentaire

avatar