Un véhicule sur la route… deux mois plus tard

Un véhicule sur la route… deux mois plus tard

À la mi-juillet, le véhicule était stationné dans le stationnement d'un garage de la région en attente d'être réparé.

Crédit photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne

SANTÉ. Un autobus servant au transport des personnes à mobilité réduite sur le territoire de la MRC des Etchemins est finalement en circulation depuis lundi, après avoir été retiré de la route le 1er juin pour une simple inspection.

Le véhicule en question peut transporter de 5 à 12 personnes à la fois, selon leur condition et leurs besoins. Il doit être inspecté deux fois par année par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et faire l’objet de réparations, s’il y a lieu, avant d’être remis en circulation.

Bourbier administratif ou autre, le véhicule n’avait finalement pas été inspecté le 1er juin dernier et sa présence sur les routes nécessitait alors l’émission d’un transit, qui n’a été émis que quelques semaines plus tard par le CISSS Chaudière-Appalaches. Des réparations ont ensuite dû être effectuées et l’émission d’un autre transit était nécessaire pour retourner le véhicule à l’inspection. Encore là, l’autorisation a nécessité beaucoup de temps et le véhicule a dû être remisé plusieurs jours.

Entretemps, les bénéficiaires ont pu être transportés grâce à des voitures du Centre de santé des Etchemins, des bénévoles et le transport adapté.

Au CISSS Chaudière-Appalaches, on nous confirme qu’une question d’inspection et de réparation du véhicule est en cause. «Au moment de l’inspection, il a dû être retiré de la route pour une réparation. Lorsque le conducteur l’a repris en juillet, on a dû le retourner au garage pour un autre bris et le tout a suivi son cours», indique Maryse Rodrigue, porte-parole de l’organisation. «Un autre véhicule a été offert pour combler le besoin et les services ont été rendus. La clientèle n’a pas été lésée pendant ce temps.»

 

Poster un Commentaire

avatar