L’IMPORTANCE DE L’ÉVEIL MUSICAL AU COURS DE LA PETITE-ENFANCE

Par superadmin

L’éveil musical est important car il participe activement à l’éveil global de l’enfant. Les résultats d’une étude sur le sujet, amènent les chercheurs à conclure que la pratique musicale produit des modifications à long terme dans le câblage des aires du cerveau.

Plus précisément, l’activité musicale (chanter, jouer du piano,…) sollicite des zones très étendues du cerveau situées dans les deux hémisphères. Cette coopération entre hémisphères provoque un développement important des facultés cognitives, motrices et sociales des enfants. Cela a également une incidence positive sur les résultats scolaires. L’activité musicale est tout à fait appropriée pour développer et enrichir la variété et la subtilité des réactions émotionnelles, sachant que celles-ci ont un impact sur l’ensemble des processus de raisonnement.

Le tableau ci-dessous propose différentes activités susceptibles de favoriser cet éveil musical.

Exemple d’activités musicales Domaine de développement

En chantant «au clair de la lune» on apprend la formulation du langage écrit, alors que dans le langage parlé, on entendra «au clair d’la lune»; en récitant de petites comptines sur une séquence rythmée, on découvre de nouveaux mots et parfois c’est la découverte de simples syllabes dépourvues de sens, mais qui font rire. Touche l’acquisition de vocabulaire et la syntaxe. À partir d’une chanson connue, modifier les paroles : au lieu de «Frère Jacques» dire Frère Maxime». Touche l’imagination.

Selon le tempo d’une pièce de musique, bouger en associant une gestuelle tantôt joyeuse, triste, lente ou rapide,… L’enfant apprend à se mouvoir différemment, à s’approprier l’espace. Touche l’expression corporelle.

Produire différents sons avec la voix ou avec différents instruments (notes aigues, graves, sons comiques, etc.); reconnaître différents bruits, des mélodies… Touche aux facultés auditives.

Réciter la même comptine que vous associez à une activité ou à un moment choisi lorsqu’on souhaite rappeler à l’enfant qu’il est l’heure de : ranger ses jouets, de se préparer à dormir, etc. Touche la concentration, la mémoire.

Jouer du tambour, frapper des cuillères, en imitant différents rythmes ou en suivant la musique. Touche les structures et les mathématiques.

En faisant une ronde et en chantant. Touche les relations sociales.

Ce sont autant d’exemples d’activités à faire régulièrement, desquelles découleront de multiples bienfaits tant au niveau du développement physique (sensoriel et moteur), cognitif (intellectuel), langagier, social qu’affectif de l’enfant. En écoutant de la musique, en chantant avec lui, en dansant, en frappant différents rythmes, vous éveillez déjà son potentiel musical. En développant cette forme d’intelligence, vous contribuez à outiller votre enfant pour favoriser ses apprentissages, sa socialisation et sa capacité à se détendre.

Et qui sait, plus tard, il sera peut-être intéressé à jouer d’un instrument de musique!

Claude Bergeron

Conseillère à l’éducation préscolaire

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des