Microbrasserie de Bellechasse: l’embouteillage sera devancé

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Microbrasserie de Bellechasse: l’embouteillage sera devancé
Les administrateurs de la Microbrasserie de Bellechasse et du Pub de la Contrée ont tracé un bilan plus que positif de leur première année d'opération.

BUCKLAND. Le projet d’embouteillage de la Microbrasserie de Bellechasse sera devancé, les premières bouteilles de la bière bellechassoise devant apparaître sur les tablettes de certains commerces de la région dans les premières semaines de 2015.

«Nous ne pensions pas nous lancer là-dedans avant deux ou trois ans, mais nous avons l’équipement nécessaire et les tests sont déjà en cours», signale le président de la microbrasserie, Gabriel Paquet. Ce dernier ajoute que la Buckland, bière la plus populaire au Pub de la Contrée, a été choisie pour ce projet.

«Il fallait tout d’abord essayer les cuves, puis ajuster la recette de la bière qui sera embouteillée. Celle-ci est la même à la base, mais il fallait la soumettre à un processus de «refermentation» naturelle avec du sucre et des levures ajoutées», poursuit le brasseur. La première cuvée de la future «Buckland en bouteille» est en cuve depuis deux mois et de six à huit autres semaines seront nécessaires avant sa mise en bouteille.

Au total, 600 bouteilles de cette première cuvée spéciale seront disponibles. Celles-ci seront en vente à Buckland, d’abord, mais également du côté de Lévis et Québec où la demande est forte. «Notre objectif à moyen et long terme, c’est de vendre partout dans Bellechasse ainsi que dans certains bars. On doit toutefois y aller graduellement, car il faudra avoir la capacité de fournir tout ce monde sans négliger la clientèle du pub», indique le président-brasseur.

Déficit moindre que prévu

Les administrateurs de la Microbrasserie de Bellechasse ont profité de leur première assemblée générale, le 9 novembre, pour tracer un bilan positif de la première année d’opération de leur coopérative. La trésorière Diane Bélanger a souligné que les activités de la coopérative, incluant celles du pub, ont permis de dégager un surplus d’opération de 10 827 $ qui, après amortissement des équipements (24 000 $), se transforme en déficit d’environ 13 000 $. Ce chiffre est inférieur au déficit de 22 000 $ qui était prévu au départ.

Les deux dirigeants se réjouissent de la réponse très positive du public qui a adopté autant le service de restauration que la pub. «En moins d’un an, le Pub de la Contrée est devenu un lieu de rencontre», note M. Paquet qui ajoute que les ventes de bière à l’extérieur de Bellechasse sont de plus en plus importantes et aideront la coopérative à dégager des profits dans un avenir assez rapproché.

Jusqu’à présent, 32 recettes de bières ont été brassées à Buckland et d’autres devraient s’ajouter. Outre le projet d’embouteillage, Gabriel Paquet envisage également de se tourner vers la torréfaction de café. «C’est quelque chose dont on me parle de plus en plus, mais on devra vendre des parts privilégiées si on veut acheter l’équipement requis pour le réaliser», affirme le président.

Soulignons enfin que Johanne Marceau de Saint-Nazaire a quitté le conseil d’administration de la coopérative, étant remplacée par Éric Martel de Beaumont.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des